...
...
Responsive image

Cameroun – Menoua : lancement de la phase 2 du projet Parade à Dschang.

Spread the love

« PARADE II vise premièrement à promouvoir la paix et la citoyenneté en zone d’accueil des déplacés, contribuer à l’inclusion et au renforcement des capacités des déplacés d’expression anglaise résidant à Dschang et Bafou. »

Après sa phase I il y a un an, le projet PARADE est rentré dans sa phase II. La cérémonie de lancement s’est tenue jeudi 5 novembre 2020 à l’Alliance Franco-Camerounaise de Dschang.

La phase II du projet PARADE (projet d’autonomisation des déplacés anglophones dans la ville de Dschang et environs) est sur les rails depuis jeudi dernier. Il a pour objet de plaider pour la scolarisation et l’insertion socio-professionnelle des déplacés internes de la crise anglophone, à leur santé physique et morale.

Son lancement officiel a connu la présence de plusieurs personnalités au premier rang desquelles le 1er Adjoint préfectoral de la Menoua, le 2e adjoint au maire de Dschang Prof. Emile TEMGOUA, l’adjoint du Sous-préfet de l’arrondissement de Dschang, NZE Franck, le Conseiller de coopération et d’action culturelle de l’Ambassade de France au Cameroun, Yann LORVO.

Le Projet PARADE, initiative de la Cameroon Debate Association (CDA) bénéficie des soutiens financiers de l’Ambassade de France à Yaoundé. Il est une démarche locale d’assistance humanitaire dont la cible est constituée des déplacés internes de la crise anglophone accueillis dans la ville de Dschang.

« Le projet est une véritable opportunité pour nos enfants, nos frères et sœurs, nos parents, nos mamans qui se sont retrouvés à Dschang à cause de la crise. Les séminaires sur l'auto emploi, les activités à envisager pour leur (re)insertion professionnelle en zones d'expression francophone ou au retour dans le Nord-Ouest et le Sud-Ouest, sont de véritables actions que le projet Parade valorise ... », explique Binyou Bi Homb, directeur exécutif de CDA.

Faisant d’une pierre deux coups, les organisateurs ont saisi cette occasion pour présenter le projet Mburuku. Il vise à identifier, sélectionner puis à les porteurs de projets innovants, les soutenir par des opérations de levée de fonds via la plateforme Mburuku. Une action qui vise l’insertion socio professionnelle des déplacés internes à Dschang et ses environs.

Après le lancement de PARADE II, la délégation a effectué une descente sur le terrain. Une occasion d’aller au contact des réalités de cette population des déplacés, notamment à Tchoualé, Tsinkop, Chefferie Fossong Ellelem, et au jardin des plantes médicinales d PIPAD.

Augustin Roger MOMOKANA