Coopération décentralisée : la Ville de Bafoussam, Eurobiopark et le PIPAD la main dans la main.

Eurobiopark, le Projet intégré pour la promotion de l’auto-développement (PIPAD) et la ville de Bafoussam sont désormais unis par un accord-cadre de partenariat.

Les parties se sont retrouvées jeudi 26 novembre 2020 dans la salle des actes de la Communauté urbaine de Bafoussam pour sceller l’alliance par un document qui est la manifestation de leur volonté commune de cheminer ensemble.

Le Commandant Roger TAFAM, le professeur Vittorio Colizzi et Dr Martin SANOU SOBZE ont ainsi signé respectivement pour la Ville de Bafoussam, Eurobiopark et le PIPAD.

Grâce à cet accord, la ville de Bafoussam va bénéficier de l’accompagnement d’Eurobiopark et du PIPAD dans son processus d’industrialisation, notamment à travers la mise sur pied d’un incubateur territorial destiné à former les jeunes dans les métiers de transformation des productions agricoles locales.

« Bafoussam est une grande ville. Vous avez la possibilité d’industrialiser les produits agricoles ». Le professeur Vittorio Colizzi ne se contente pas de souligner l’importance de son engagement aux côtés de la ville de Bafoussam. Il est très remonté contre une pratique en vigueur dans le département de la Menoua. Elle consiste pour les agriculteurs à vendre leurs produits au champ, et aux grossistes qui viennent des pays tels que le Gabon. Cette pratique ruine les efforts du producteur et n’encourage pas le développement. Bafoussam doit éviter cela.

Selon le Commandant Roger TAFAM, l’ambition est de « faire de Bafoussam une ville où il fait bon vivre. Cela avec l’aide des partenaires locaux et internationaux. Chacun intervenant dans son domaine spécifique. Ces partenaires vont nous aider à développer ce côté agricole sans négliger, bien entendu, les autres aspects », dit-il.

La tendance de l’heure est à la coopération Sud-Sud, avec si possible le Nord associé. Il s’agit de croiser les visions pour des défis locaux. Ce qui va se passer entre le trio sera une copie de ce qui se passe déjà entre le PIPAD, Eurobiopark et la Commune d’arrondissement de Douala 5e où l’eau et l’incubateur ont été privilégiés

« Il s’agit d’un programme littoral-Ouest. Ce programme aura plusieurs composantes dont l’assainissement, l’emploi jeune. Vous savez l’Afrique doit se développer grâce à sa ressource humaine. Et dans le cadre de Bafoussam, il va s’agir de la micro industrialisation. C’est à cela que va s’atteler l’incubateur dont nous avons parlé », explique Dr Martin SANOU SOBZE.

A Bafoussam, contrairement à Douala 5e, l’incubateur sera également déployé dans les établissements scolaires. Et cela s’appelle l’innovation. Il s’agit de mailler le territoire de manière à inculquer aux jeunes des lycées et collèges le sens de l’entrepreneuriat. « A l’Ouest nous avons la culture de la tontine et cela devra faciliter l’introduction de clubs entreprenariat dans nos établissements scolaires », rappelle Dr Martin SANOU SOBZE.

La cérémonie s’est achevée par un échange de cadeaux : celui de madame la président du Réseau des femmes et des familles de la Menoua au Maire de la Ville de Bafoussam d’une part, et celui de ce dernier au professeur Vittorio Colizzi d’autre part.

Augustin Roger MOMOKANA

Coopération décentralisée : la Ville de Bafoussam, Eurobiopark et le PIPAD la main dans la main. – Sinotables