...
...
Responsive image

Conseil régional : Paul BIYA repêche la liste des représentants du commandement traditionnel de la Menoua.

Spread the love

Par décret présidentiel signé lundi 04 janvier 2021, le président de la République, S.E.M. Paul BIYA, annule la décision du tribunal administratif qui a rejeté la liste des représentants du commandement traditionnel du département de la Menoua aux élections régionales du 6 décembre 2020.

« Le collège des électeurs de la circonscription électorale de la Menoua est convoqué, le dimanche 04 avril 2021, à l'effet de procéder à l'élection des représentants du commandement traditionnel du Département de la Menoua au Conseil Régional de l'Ouest. » A signé le président Paul BIYA.

Lors des élections régionales le 6 novembre 2020, le commandement traditionnel de la Menoua été tenu à l’écart. Parce que la cour suprême avait annulée la liste de 3 représentants pour non-respect de certains articles du code de décentralisation, notamment la disposition concernant la composition sociologique.

Les Mbos de Santchou avaient en effet saisi l’autorité électorale arguant qu’ils n’ont pas été pris en compte en tant que minorité ethnique. Pour les trois postes, les têtes couronnées du département avaient fait confiance à trois des leurs pour les représenter au conseil régional. Il s’agit :
- Sa Majesté TSIDIE Gabriel, Chef supérieur du groupement Bamendou (Arrondissement de Penka-Michel) ;
- Sa Majesté NGUEFACK Placide, Chef supérieur du Groupement Fossong Wentcheng (Arrondissement de Dschang) ;
- Sa Majesté GNINTEMZEM Albert (Arrondissement Santchou).

Le 22 décembre dernier, le conseil régional de l’Ouest a tenu sa session de plein droit qui a consacré l’élection du tout premier bureau. Ils étaient plutôt 87 au lieu de 90 conseillers régionaux. Manquaient à l’appel les trois représentants du commandement traditionnel du département de la Menoua.

Lire aussi Régionales 2020 : le cas de la Menoua n’est pas rassurant.

Paul BIYA a dont voulu rétablir l’équilibre. Sa décision n’est ainsi pas une décision de justice. Elle est absolument politique. Elle n’a pas fait cas de la tribu Mbo dont un représentant, ELOMBAT HOKOK siège au bureau du conseil régional de la région de l’Ouest.

Augustin Roger MOMOKANA