...
...
Responsive image

Infrastructures : le gouverneur de la région de l’Ouest dénonce l’incompétence de l’entreprise chargée de la route du Bassin agricole.

Spread the love

Au cours de la cérémonie de passation de commandement entre le préfet sortant (EWANGO BUDU Ernest) et le préfet entrant ( ETAPA François Franklin) du département des Bamboutos lundi 11 janvier 2021 à la Place des fêtes de Mbouda, le gouverneur de la région de l’Ouest, AWA FONKA Augustine a, parlant des chantiers routiers, pointé du doigt sur l’amateurisme de certaines entreprises adjudicatrices.

Parlant du chantier de la Route du désenclavement du bassin agricole de l’Ouest, AWA FONKA Augustine a exprimé sa déception, qualifiant d’amateurisme le management de l’entreprise ESER et autres impliqués. Des gens qui au lieu de travailler attendent la saison des pluies pour trouver des arguments justificatifs à leur inaction et à l’amateurisme qui saute à l’œil nu de tous, y compris du ministre Emmanuel NGANOU DJOUMESSI qui, depuis bientôt 10 ans, a réalisé l’extraordinaire exploit d’empêcher à son département d’origine les Bamboutos, à la Menoua et au Ndé de bénéficier d’une route offerte par le Chef de l’État dans le cadre de ses grandes réalisations.

Le gouverneur AWA FONKA Augustine, en relevant l’amateurisme de l’entreprise ESER et autres, s’adresse indirectement(pense Sinotables) au ministre Emmanuel NGANOU DJOUMESSI qui a déjà été pris en flagrant délit de justifier les lenteurs dans l’exécution des travaux par le fait qu’on soit en saison des pluies. « Et que faites-vous en saison sèches, Monsieur le Ministre Emmanuel NGANOU DJOUMESSI que fait ESER et autres en saison sèche ? » Question de Sinotables.

La région de l’Ouest pensait avoir un peu plus de chance avec son fils Emmanuel NGANOU DJOUMESSI aux travaux publics. Malheureusement elle déchante. Que ce soit pour la route Babadjou-Bamenda ou pour celle allant de Baleveng-Bangang-Mbouda-Galim. C’est dommage de constater que « notre ministre préfère abandonner nos routes pour aller construire celles dont la construction a été décidée après », a réagi un confrère en tenue en écoutant la dénonciation par le gouverneur des lenteurs observées dans la construction de la route du désenclavement du bassin agricole de l’Ouest.

Au cours de cette cérémonie, le ministre Emmanuel NGANOU DJOUMESSI était bien présent par ses représentants cités dans l’entame de son discours par le gouverneur de la Région de l’Ouest. Notre gouverneur ne doit pas être content de son élite extérieure.

Pour rappel, la cérémonie de ce lundi a permis à ETAPA François Franklin de prendre le commandement à la tête du département des Bamboutos, en lieu et place de EWANGO BUDU Ernest muté à la tête du département du Ndé. Cela conformément au décret présidentiel n°2020/758 du 18 décembre 2020 portant nomination de préfets.

En reconnaissance de sa contribution à la paix et au développement du département des Bamboutos, le préfet sortant EWANGO BUDU Ernest a été ennobli SOU MEFOUO MANGWA (ami des rois du département des Bamboutos). Ses attributs lui ont été remis par les 16 chefs supérieurs des groupements qui composent le département dont il a eu la charge pendant 4 ans et 7 mois.

ETAPA François Franklin, le nouveau préfet des Bamboutos, est né 25 novembre 1965 à Buruku, arrondissement de Melong, département du Mungo, dans la région du Littoral. C’est administrateur civil principal expérimenté et qui saura poursuivre les défis que lui impose le département des Bamboutos. Parmi les défis la fabrication et la vente illicite des médicaments, la lutte contre l’insécurité aggravée par la proximité avec le Nord-Ouest, la lutte contre désordre urbain, et la mobilisation de tous les fils mangwa autour de Bamboutos FC.

Autre défi et pas des moindre, le développement économique et infrastructurel du département des Bamboutos. Et s’agissant des infrastructures de communication, ETAPA François Franklin aura retenu du discours du gouverneur AWA FONKA Augustine que « la route est le plus grand capital du développement ». C’est de cela qu’il s’agira lorsqu’il recevra l’élite Emmanuel NGANOU DJOUMESSI.

Augustin Roger MOMOKANA