...
...
Responsive image

Fait-divers : « Je n’arrive plus à me contrôler lorsque j’ai envie de faire l’amour ».

Spread the love

Les habitants du quartier Hersent, niché au cœur de Thiès au Sénégal, sont tombés des nues, le 19 avril 2019, lorsqu’ils ont appris que l’image d’homme exemplaire, à la démarche altière, et pieux que renvoyait tout le temps leur voisin O. Ng. n’était qu’un masque.

Le 19 avril 2019, cette histoire a défrayé la chronique à Thiès, plus particulièrement au quartier Hersent, au Sénégal. Un père de famille répondant aux initiales de O. Ng a sauvagement battu puis violé sa fille mariée âgée de 24 ans.

Selon l’Observateur qui a rapporté l’information, l’homme de 59 ans était un habitué des faits, car il avait commis le même acte sur sa propre fille. Ce qui lui avait même valu 5 ans d’emprisonnement ferme.

Cette fois-ci, il a jeté son dévolu sur sa fille mariée qui avait eu de problèmes avec son mari. O. Ng a pris sa fille et son enfant à bord de sa moto Jakarta pour les conduire au domicile conjugal, au quartier Jaxaay 2 (Jaxaay).

Mais sur le chemin du retour, il a proposé à sa fille d’entretenir des rapports sexuels avec lui. Devant le refus de cette dernière, il l’a roué de coups avant de la violer.

Avec le soutien de sa belle-sœur, N. Ng a déposé une plainte contre son père incestueux. O.Ng a reconnu avoir entretenu des rapports sexuels avec sa fille, avant de confier qu’il n’arrive plus à se contrôler lorsqu’il a envie de faire l’amour.

Placé sous mandat de dépôt à la Maison d’arrêt et de correction de Thiès, O.Ng a été inculpé pour coups et blessures volontaires, attentat à la pudeur suivi de viol.

L’inceste est un phénomène bien réel qui existe et détruire la vie de femmes, jeunes filles et même de garçons au Sénégal comme dans plusieurs pays d’Afrique. Des filles et même des femmes tombées enceintes des suites d’un viol ou d’un inceste purgent aujourd’hui des peines de prison pour infanticide.

Avec xalimasn.com