Une nouvelle cornée synthétique permet à un aveugle de recouvrer entièrement la vue.

La science n’a pas cessé faire des prouesses. L’une des plus retentissantes des années à venir est une cornée artificielle, baptisée Kpro, qui permet à un aveugle de recouvrer sa vue.

Selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), 36 millions de personnes seraient atteintes de cécité, et 2 millions de nouveaux cas seraient signalés chaque année. Les cataractes non opérées sont à l’origine de la plupart des cas ; a ceux-ci ajoutons les défauts de réfraction non corrigés et les glaucomes.

Kpro est une cornée artificielle qui permet à une personne, quel que soit son âge, de recouvrer entièrement sa vue.

Cet œil artificiel mis au point par le laboratoire israélien CorNeat Vision « présente l’avantage de pouvoir s’intégrer directement à la paroi oculaire, sans nécessiter de tissu humain de donneur », explique la revue en ligne trustmyscience.com.
L’implant a été posé avec succès chez un patient de 78 atteint de cécité depuis dix ans. Ce dernier a pu recouvrer la vue. Au point de reconnaitre les membres de sa famille et de lire un texte « dès le lendemain de l’opération. »

Contrairement à ce que l’on pourrait imaginer, la pose de cet implant dans le globe oculaire ne nécessite pas « de tissu humain de donneur ».

Selon CorNeat Vision souligne que les matériaux biomimétiques utilisés pour la fabrication de l’implant « sont capables de stimuler la prolifération cellulaire, de manière à ce qu’elle s’intègre parfaitement dans les tissus humains.» Contrairement à la cornée humaine, la mise en place de la cornée synthétique KPro est beaucoup moins complexe à mettre en œuvre.

La première opération a été réalisée le 3 janvier dernier au Rabin Medical Center, par le professeur Irit Bahar, chef du service d’ophtalmologie. Le patient avait déjà subi quatre transplantations de cornée humaine, sans succès, pour tenter de recouvrer la vue.

CorNeat Vision souligne que les matériaux constituant cette cornée artificielle stimulent la prolifération cellulaire : « Les fibroblastes et le collagène colonisent progressivement la jupe d’intégration et une intégration complète est réalisée en quelques semaines, incorporant définitivement le dispositif dans l’œil du patient ».

L’Israélien va déployer sa découverte dans plusieurs pays à travers le monde, notamment aux USA, au Canada, au Pays Bas, en France, et en Chine. En Chine, par exemple, un échantillon de 60 à 70 patients a été retenu alors que « plus de 5 millions de patients sont en attente de cette intervention. »

Selon notre source, le développement des cornées synthétiques est indispensable ; compte tenu de la demande croissante. « Une enquête a révélé qu’au niveau mondial, seulement une cornée était disponible pour 70 nécessaires », révèle trustmyscience.com.

Augustin Roger MOMOKANA

Une nouvelle cornée synthétique permet à un aveugle de recouvrer entièrement la vue. – Sinotables