Coopération décentralisée : le président du SYCOME, M. Dongue Paul, a reçu M. Amedé Ferré, un émissaire de l’AIMF.

La gestion des boues de vidange a constitué le menu de l’audience que le président du Syndicat des communes de la Menoua (SYCOME), M. DONGUE Paul, a accordée vendredi après-midi 16 avril 2021, à l’expert de l’Association internationale des maires francophones (AIMF), M. Amédé FERRE. C’était en présence de M. Barthélémy NDONGSON LEKANE, directeur de l’Agence municipale de gestion des déchets (AMGED).

Pour la circonstance, les portes du siège du syndicat nouvellement acquis et en cours d’équipement ont restée ouvertes. Ce cadre permettra au syndicat et aux maires de pouvoir travailler en toute aisance. D’autant plus qu’en plus de la salle des réunions est équipée d’un dispositif pour les vidéoconférences, l’appartement compte plusieurs bureaux et un secrétariat.

En une heure d’horloge, le président du SYCOME et l’expert de l’AIMF ont revisité le projet de gestion des boues de vidange- les activités prévues, leurs impacts possibles sur les populations de l’ensemble des six communes du département de la Menoua, les possibilités de financements.

« Le département de la Menoua dans sa nouvelle vision de développement concerté doit devoir, en liaison et en concertation avec l’AIMF, penser global et agir local. Avec notre partenaire nous avons convenu d’échanger sur la base de ce grand projet des boues de vidange initialement porté par la Commune de Dschang pour pouvoir l’étendre sur l’étendue du département de la Menoua, notamment les six communes », a déclaré le président du SYCOME.

La gestion des déchets solides constituent la rame de lancement du SYCOME dont l’acte de naissance date de 2018. Il s’agit aujourd’hui de concrétiser et de renforcer la vision des magistrats municipaux axée sur le développement collectif. Cela passe par le reversement au SYCOME de cet autre projet de la Commune de Dschang dont le principal bailleur de fonds est l’AIMF et ses partenaires français à savoir Nantes Métropole et l’Agence de l’eau de Loire-Bretagne. Ce projet de l’Initiative pour la santé et la salubrité en ville (ISSV) est déployé dans une dizaine de pays en Asie et en Afrique. Le Cameroun y est éligible à travers Dschang et Yaoundé.

Il est Impulsé comme instrument approprié pour l’assainissement dans les différentes communes. L’AIMF et ses partenaires sont convaincus du dynamisme et des compétences de l’AMGED qui est le bras séculier du syndicat en matière de gestion des déchets.

« Avec monsieur le maire de Fongo-Tongo qui est par ailleurs le président du syndicat des communes nous avons échangé sur l’ensemble des aspects du projet de gestion des boues de vidange ici à Dschang, mais aussi dans l’ensemble du département. D’ailleurs, nous avons l’impression que l’ensemble des maires de la Menoua sont très impliqués. Il y a une possibilité de mutualiser et d’optimiser les moyens via l’AMGED qui va intervenir sur les missions; et de développer des services équitables pour l’ensemble des populations de la Menoua » : Amedé FERRE.

Par ailleurs, le président a manifesté sa volonté de d’inscrire le SYCOME le syndicat comme membre de de l’AIMF.

Amedé FERRE effectue ce samedi une descente sur le terrain. Elle lui permettre de se rendre dans toutes communes du département pour s’imprégner des réalités sur le terrain. En matinée ce vendredi, il a découvert les sites de compostage des déchets solides de Dschang, le champ expérimental de Toula Ndizong où la culture du gingembre a été lancée.

Augustin Roger MOMOKANA

Coopération décentralisée : le président du SYCOME, M. Dongue Paul, a reçu M. Amedé Ferré, un émissaire de l’AIMF. – Sinotables