Coopération décentralisée: Le SYCOME et Nantes Métropole ont donné leur avis favorable pour marcher ensemble.

La montée des marches engagée il y a quelques mois par le syndicat des communes de la Menoua (SYCOME) se poursuit. Avec l’arrivée de nouveaux hommes aussi bien à Nantes Métropole que dans la Menoua. Ce contact est noué en l’absence du maire de Dschang. Jacquis KEMLEU TCHABGOU était en déplacement à Douala où il prenait part à un atelier sur le Programme africain d’assainissement total et inclusif à l’échelle de la ville (CWIS).

Cet article a été rédigé par Augustin Roger MOMOKANA pour le compte du journal en ligne Sinotables. Date de la mise en ligne 20 mai 2021.

Mardi 18 mai 2021, dans ses bureaux logés au cœur de la ville de Dschang, le SYCOME a pris langue avec Nantes Métropole. Cela s’est fait par visioconférence. Pour DONGUE Paul, « le SYCOME est engagé à « penser global pour agir local » dans l’objectif d’un territoire intercommunal harmonieusement développé.

Madame Adrienne DEMANOU TAPAMO (Maire de Fokoué), Messieurs TIAZE FOZANG Jean-Pierre (Maire de Penka-Michel), DONGUE Paul (Maire de Fongo-Tongo et président du SYCOME), DONGMO David (Maire de Nkong-Zem), et TETINOU Rigobert (1er Adjoint au Maire de Santchou) ont réussi leur baptême de feu.

A l’autre borne, à Nantes, Anthony BERTHELOT (membre du bureau de Nantes Métropole en charge de la Coopération décentralisée et de la solidarité internationale), M Antoine LONGET (chargé de mission Service solidarité et coopération internationale) et Katharina FRETER (Directrice à la Direction Europe et International).

Tout a commencé par les civilités d’usage. Sous la coordination de leur président, DONGUE Paul, les maires ont pris la parole à tour de rôle pour se présenter, et présenter ensuite leur marie. Ils ont présenté leur Commune. Ainsi l’on retient que de tous la Commune de Santchou est unique. Elle se trouve dans la plaine, tandis que les cinq autres occupent les plateaux. D’où la fréquence des inondations, des éboulements, etc. ces eaux partent des sommets et se déversent dans cette plaine dont l’une des attractions est sa Réserve de faune. On y trouve le buffle, l’éléphant et de nombreuses autres espèces.

A l’instar de Santchou, chaque commune de la Menoua est une curiosité. Par son peuple, sa culture et son hospitalité légendaire.

De ce premier contact deux choses importantes à retenir : L’engagement par Nantes Métropole de continuer sa participation au programme ISSV que pilote l’AIMF au profil des communes de la Menoua ; la volonté manifeste de Nantes Métropole de poursuivre la coopération avec le syndicat des Communes, tout en encourageant les nouveaux partenariats entre les villes des deux intercommunalités, à savoir Nantes Métropole et le SYCOME.

Sinotables a recueilli les réactions des participants camerounais de cette expérience.

DONGMO David est le maire de la Commune de Nkong-Zem

« Nous apprécions cette initiative de notre président du syndicat, DONGUE Paul, qui nous a permis d’avoir des échanges directes et franchir ainsi la distance qui nous sépare de Nantes Métropole. Vous le savez, avec la Covidè19 rien n’est facile. Mais tout le dispositif a été mis en place et comme il l’a toujours dit depuis le premier jour, « ensemble on fort », je constate qu’effectivement, avec cette volonté commune que nous avons de développer nos différentes collectivités et partant le département je pense que nous sommes sur la bonne voie. Avec notre partenaire Nantes Métropole les échanges ont été fructueux et je peux vous dire qu’il y a pleine de choses qui nous attendent. »

Sa Majesté TIAZE FOZANG Jean-Pierre est le maire de la Commune de Penka-Michel et président du CVUC/Ouest.

« Honnêtement je dois tirer, avant toute chose, un coup de chapeau au président du SYCOME qui nous a permis d’entrer en contact direct avec Nantes Métropole à travers la visioconférence. C’est l’homme s’il faut à l’endroit qu’il faut. A ce titre je peux me rassurer que la coopération Nord-Sud, à savoir entre le SYCOME d’une part, et Nantes Métropole d’autre part, est en place et dans la bonne direction. Si bien qu’après tout ce qu’il y a eu comme échange on est en droit de scruter notre avenir avec l’espoir que nos populations verront certaines de leurs peines soulagées. C’est une grande première, j’en suis ravi et je tire un coup de chapeau à notre président pour cette initiative. »

TETINOU RIGOBERT est le 1er Adjoint au Maire de la Commune de Santchou.

« Je dois reconnaitre que c’est la toute première visioconférence à laquelle je participe. Je n’avais pas encore eu l’opportunité de participer à une réunion de ce genre. L’appréciation que nous pouvons déjà faire c’est de dire pour l’en féliciter que le président a mis du sien pour que l’on arrive à ce bon résultat. En si peu de temps il y a une machine qui a pu créer une rencontre entre le SYCOME et Nantes Métropole. S’agissant de la réunion en elle-même, je dois vous dire qu’elle s’est très bien déroulée. Notre commune a été présentée à l’internationale. Déjà à Nantes Métropole on sait quelle est notre situation géographique par rapport aux autres Communes, quels sont ses problèmes spécifiques, quels sont ses atouts, et à notre tous nous pouvons désormais parler de Nantes Métropole à nos populations. Ce partage d’informations nous permet d’espérer des lendemains meilleurs. »

Madame DEMENOU TAPAMO Adrienne Paule est Maire de la Commune de Fokoué et présidente du CVUC/Menoua.

« je suis très ravie pour cette visioconférence. Elle a réuni l’ensemble des maires du département de la Menoua au travers notre syndicat des communes, le SYCOME, et Nantes Métropole. Le contact a été très positif avec ce partenaire. Le partage a été très enrichissant, je pense de part et d’autre. Nantes Métropole qui a une équipe nouvelle nous a rassurés quant à sa disponibilité à accompagner l’ensemble des communes de la Menoua. Je suis d’autant plus contente que le SYCOME est assisté par M. NDONGSON Barthélémy qui a une expérience avérée pour la coopération et qui nous encadre sur ce point-là. Et cela avec en arrière-plan la Commune de Dschang qui a une relation séculaire avec Nantes Métropole. »

DONGUE Paul est le maire de la Commune de Fongo-Tongo, et par ailleurs président du Syndicat des Communes de la Menoua.

« Au sujet du SYCOME dont je suis le président, et en rapport avec cette première rencontre avec Nantes Métropole je voudrais faire part de ma satisfaction et dire que ce que vous voyez c’est le bout de la lorgnette de tout un processus d’un travail constant qui se fait en matière de coopération. Et pour les six communes du département de la Menoua le développement doit être pensé globale. Donc, on veut s’appuyer sur cette coopération avec Nantes Métropole pour que le développement qui a eu lieu dans la commune de Dschang se diffuse dans tout le département de la Menoua, notamment les cinq autres Communes : Fokoué, Fongo-Tongo, Nkong-Zem, Penka-Michel, Santchou. Dschang est une Commune comme les six autres Communes du département de la Menoua. Nous voulons profiter de l’expérience de Dschang pour que le développement équilibré des arrondissements de la Menoua se fasse dans l’intérêt des populations de ce département. »

Barthélémy NDONGSON LEKANE est le directeur de l’Agence municipale de gestion des déchets (AMGED), expert du SYCOME.

« Ma présence ici se justifie par le fait que je conduis deux projets à l’échelle intercommunale : l’un sur la gestion des boues de vidanges et l’autre sur le traitement des déchets solides qui va aboutir au développement de l’agriculture biologique. C’est fort de cela que j’ai eu l’honneur d’être invité par le président question de venir partager avec eux ce contact avec Nantes Métropole qui est une communauté sur laquelle le SYCOME est entrain de calquer son modèle. Je pense que ça été une très belle rencontre et cela augure des perspectives nouvelles pour le syndicat pour les Communes qui forment ce syndicat. »

Avant de se séparer, le président du SYCOME a présenté le local de son organisation aux membres. Il s’agit d’un appartement situé au 2e étage de l’Immeuble First Trust, en face de Constellation hôtel. Il comprend une salle de réunion avec un dispositif installé pour la visioconférence et une connexion internet permanente, un bureau pour président, un bureau pour la présidente de Communes et villes Unies du Cameroun (CVUC/Menoua), un bureau collectif pour les autres maires qui de passage à Dschang pourront y recevoir ou travailler. Il s’agit d’un cadre agréable et à la mesure des ambitions du SYCOME.

Augustin Roger MOMOKANA

Coopération décentralisée: Le SYCOME et Nantes Métropole ont donné leur avis favorable pour marcher ensemble. – Sinotables