...
...
Responsive image

Photos exclusives de l’avant-obsèques du Docteur Sanou Sobzé Martin.

Spread the love

« Que vont devenir les 300 enfants dont il assurait la scolarité, la nutrition et les soins ? Certains vont mourir. On a souvent parlé des coups durs, mais celui-ci est le terminator. » Des propos comme ceux-ci ont été entendus par centaines mardi 25 mai 2021, tant à la morgue de Dschang qu’à la résidence inachevée du regretté Docteur SANOU SOBZE Martin ».

Exif_JPEG_420

Le médecin et enseignant de santé publique est décédé le 23 mai 2021 à l’hôpital général de Douala où il avait été référé mardi par l’hôpital de district de santé de Dschang pour des suites de complications de covid-19. Docteur SANOU SOBZE Martin était également le président du Conseil d’administration du Projet Intégré pour la Promotion de l’Auto-développement (PIPAD), grand artisan de la coopération italo-camerounaise, Conseiller municipal à Douala 5e (il s’identifiait fièrement comme un fils spirituel de feue Françoise FONING), notable à la cour royale Foto, entre autres.

Cet article a été rédigé par Augustin Roger MOMOKANA pour le compte du journal en ligne Sinotables. Date de la mise en ligne 27 mai 2021.

La dépouille partie de Douala est arrivée à la morgue de Dschang où l’Université de Dschang dont il était le Vice-doyen de la faculté de Médecine et des sciences pharmaceutiques a pris les choses en main appuyée par quelques amis et frères du défunt. Comme c’était un jour interdit dans le village, on n’a pas pleuré. On s’est plutôt recueilli sous les aires de musiques religieuses. Seules quelques femmes ont craquées à l’arrivée de sa majesté le roi MOMO SOFFACK 1er. Cela a été ainsi jusqu’à l’inhumation à 16heures.

Des mamans inconsolables

Son chef de projet TIOTSIA Armand était absent lorsque le cortège funèbre s’est ébranlé pour la résidence au quartier Tsingmeh, derrière Avenir Voyages à Toula Ndizong. Armand a rejoint le deuil quelques heures plus tard, auréolé de son nouveau titre de Docteur PhD. Une thèse de doctorat dont le directeur n’était personne d’autre que Dr SANOU SOBZE Martin. Le sort voulu que bon disciple ne soit pas célébré par son géniteur.

Exif_JPEG_420

Près d’un millier de personnes ont défilé toute la journée dans cette résidence. Des élites venues de loin, des amis, des parents, des fils et filles, des collègues et des collaborateurs. Parmi eux, l’homme d’affaires MOUAFO Louis Marie, le Recteur de l’Université des Montagnes, le professeur Charles AWONO ONONA, l’ancien recteur de l’Université de Dschang, le sénateur professeur Anaclet FOMETHE, le Doyen de la Faculté de Médecine de l’Université de Dschang, le professeur Siméon CHOUKEM, le directeur de cabinet du Recteur de l’Université de Dschang, le professeur Alexandre DJIMELI, le chef supérieur du groupement Foto, S.M. MOMO SOFFACK 1er, le Chef supérieur du groupement Fossong Ellelem, Sa Majesté FEULEFACK FONGANG Christ Berquis, Docteur ASSADIO ASSADIO du CLIRAP, entre autres.

Exif_JPEG_420

Deux prises de paroles ont été autorisées : d’abord celle du sénateur Professeur Anaclet FOMETHE qui a expliqué à la foule les circonstances du retour au Cameroun de Docteur SANOU SOBZE Martin. C’était sa démarche appuyée par le professeur Vittorio COLIZI, le directeur de recherches de SANOU SOBZE, la famille TADONANG et le roi des Foto. Il était question que ce grand spécialiste de la santé publique rentre apporter sa contribution au développement de son pays. Ce retour s’est fait en 2010 et il a été aussitôt recruté à l’université de Dschang où il était nommé pour mettre en combinaison cette université et les universités italiennes. Mission qu’il a brillamment accompli, permettant ainsi à plus d’une centaines d’étudiant de la filière sciences biomédicales de bénéficier des bourses italiennes pour poursuivre et achever leurs études en Italie. Le Roi des Foto pour sa part a pleuré, pleuré, pleuré, r-pleuré son notable, son fils. La relation entre le défunt et le palais royal n’étaient plus celles d’une élite avec le palais, mais d’un fils avec son père. Il a promis que le rite coutumier sera exécuté afin que si par malheur la mort de Docteur SOBZE a été manœuvrée par une main tapie dans l’ombre, que la personne subisse la foudre des aïeux.

Exif_JPEG_420

« Le gars-là est parti avec son bon cœur. Avec son éternel sourire, avec sa prodigalité. Le gars-là a fait fort. Les espèces de ce genre on n’en trouve pas beaucoup. Foto a perdu son étoile. Il devra attendre très longtemps avant d’avoir quelque comme lui. Il n’attendait pas qu’on lui demande quelque chose pour le faire. Le dehors n’est pas bien. »

La famille TADONGANG dont le défunt est un digne fils a annoncé que les obsèques de Dr SANOU SOBZE Martin auront lieu à la mi-juillet. Après des concertations avec son employeur et le chef supérieur Foto dont il était un grand notable depuis le règne de feu MOMO Jean Claude la date sera publiée.

Exif_JPEG_420

Tandis qu’ici on pleure, en Italie et ailleurs dans le monde les larmes coulent à flots. En Italie précisément où Docteur SANOU SOBZE Martin a étudié, vécu et fait une bonne partie de la vie active dont les retombées sont apprécies au Cameroun sur le plan diplomatique, académique, sociale c’est un « Ami et collaborateur infatigable » qui manque désormais à l’appel. « Ami et collaborateur infatigable de la commune de Vasanello dans tous les projets de coopération entre Vasanello et Dschang, entre l'Italie et le Cameroun. Son œuvre ne sera pas vain. » Propos de monsieur Antonio PORRI, le maire de la Commune de Vasanello. Pour rappel, c’est le jumelage entre cette commune et la commune rurale de Dschang qui favorisé le miracle que Docteur SOBZE nous a servis.

Exif_JPEG_420

« Mama Annette tu va faire comment ? J’ai pitié de toi. Ton enfant t’a abandonnée. Le réseau des femmes est malade. Nous allons trouver un autre docteur Sobzé où ? Il nous a distribué le capital et les téléphones pour lutter contre la pauvreté. Mama Djaili Mbock est-elle déjà au courant ? Qui va lui dire que notre mari, notre père nous as abandonnées ? »

Exif_JPEG_420

Augustin Roger MOMOKANA