Cités municipales : Dschang va recevoir 468 millions francs CFA pour la construction de 27 logements.

Cet article a été rédigé par Augustin Roger MOMOKANA pour le compte du journal en ligne Sinotables. Date de la mise en ligne 08 juin 2021.

Dschang (Ouest) et Ngoulemakong (Sud) sont les premières Communes élues par le Comité de pilotage du Programme de Construction des Cités Municipales (PCCM) pour bénéficier des financements conjoints du FEICOM et du Crédit Foncier du Cameroun en vue de la réalisation de leur Cité Municipale.

Dschang et Ngoulemakong vont bénéficier d’une enveloppe globale de 714 millions 511 mille 300 francs CFA devant leur permettre de réaliser les deux projets retenus par le PCCM. Il s’agit pour la Commune de Dschang d’une somme de 468 millions 214 milles 700 francs CFA. Cette enveloppe est destinée à la construction d’une cité de 27 logements. Et de 273 millions 296 mille 600 francs CFA pour la construction de 16 logements dans la Commune de Ngoulemakong.

S’agissant de la Commune de Dschang, le site retenu pour la réalisation de cet important investissement se situe à Kemtsop, sur la route de Dschang vers Fotetsa. Il avait fait l’objet de la validation par un comité mixte comprenant la mairie de Dschang, le Fonds spécial d’équipement et d’intervention intercommunal, et le représentant de l’Etat du Cameroun.

Les Cités municipales sont un concept mis en œuvre selon le principe de « Ville jardin ». Il s’agit d’une « ville écologique » « qui comprend en plus des logements, des équipements socio-collectifs et des infrastructures de proximité ».

Cette ville écologique est construite en prenant en compte toutes les préoccupations des enjeux du 21 e siècle, notamment les défis climatiques, les énergies renouvelables, la mobilité, la socialisation, des promenades urbaines, des jardins partagés, etc.

« Ce nouveau concept intègre les priorités du Gouvernement contenues dans la Stratégie Nationale de Développement (SND 30) en matière de développement urbain et est en cohérence avec les objectifs de Développement Durable (ODD).»

Le PCCM tenu le 28 avril dernier a connu la participation de plusieurs départements ministériels dont les Finances, Le Développement urbain, la Décentralisation et le développement local, l’Eau et l’énergie, les Domaines, Cadastres et Affaires foncières ; en plus du FEICOM, du Crédit Foncier, et des Villes et Communes Unies du Cameroun.

Augustin Roger MOMOKANA