Dschang : “Monsieur le Maire, on attend toujours la réouverture de la Base nautique!”

Cet article a été rédigé par Augustin Roger MOMOKANA pour le compte du journal en ligne Sinotables. Date de la mise en ligne 17 juin 2021.

A Dschang, se baigner dans le lac Municipal est tellement passionnant que la mairie ne sait plus quoi faire. Elle a décidé de fermer la Base nautique. On croyait que c’était pour nettoyer le lac municipal et le doter enfin d’une plage artificielle. Il y a beaucoup de sable fin là-bas à Santchou.

Le Lac Municipal tient aussi sa vitalité de la Base nautique qui est un lieu de loisirs et de détente par excellence. Les gens y viennent pour respirer de l’air lacustre, pour effectuer une ballade de plaisance sur le plan d’eau, pour célébrer leurs fêtes, pour prendre un verre, pour effectuer des recherches sur la faune aviaire. Parlant de la faune aviaire, ce lac municipal regorge des espèces rares la libellule macromia identifiée pour la première fois au Cameroun par des jeunes chercheurs nantais.

En fait, de l’expédition scientifique effectuée en avril 2019 sur le lac municipal de Dschang par des lycéens nantais encadrés par Jonathan Orain et François Meurgey, il ressort que ce bassin regorge de 50 espèces d’oiseaux dont certains viennent d’Afrique du sud et du Sénégal, et 16 espèces de libellules dont la macromia.

Des chercheurs nantais ont déterminé cinq milieux distincts qui forment le lac : la zone urbanisée, les marais, la roselière, les ruisseaux qui alimentent le lac, et les bords du lac. Cette variété de milieux est plutôt un atout pour la préservation du lac s’il est entretenu.

Parlant de l’entretien, tirons la sonnette d’alarme sur l’état de délabrement très avancé du Pont de plaisir. Les garde-fous sont tous à terre. Pardon il faut les réhabiliter pour protéger les gens qui aiment venir jouer sur le pont-là. Et si ce n’est pas pour eux, faites-le pour les touristes. De nombreux étrangers ne manqueront de venir à Dschang pendant la Coupe d’Afrique des Nations. Pour découvrir le musée des civilisations et admirer le panorama du lac. Certains se feront le plaisir de monter dans les pédalos ou les canoës pour se balader sur l’eau. Pardon il faut arranger les choses à temps !

Augustin Roger MOMOKANA

Dschang : “Monsieur le Maire, on attend toujours la réouverture de la Base nautique!” – Sinotables