Commune de Fokoué: l’ambassadeur de France a passé en revue les projets financés par la France.

Cet article a été rédigé par Augustin Roger MOMOKANA pour le compte du journal en ligne Sinotables. Date de la mise en ligne 22 juin 2021.

« La France est présente à Fokoué et occupe une place de choix dans le développement de notre Commune. » C’était tout dire à S.E. Christophe GUILHOU, ambassadeur de France en visite de travail dans cette Commune de Fokoué lundi 2021. C’est visiblement un diplomate comblé qui a quitté Fokoué après s’être rassuré de l’effectivité du bon emploi des financements débloqués par la France.

Électrification par énergie solaire de centres de santé, construction de toilettes écologiques dans les écoles, réseau de captage d’eau, gestion des déchets ménagers. Ces chantiers ont été visités lundi 21 juin 2021 par l’ambassadeur de France au Cameroun. Il était accompagné du préfet de la Menoua, MBOKE Godlive NTUA, et du Sous-préfet de l’arrondissement de Fokoué, NDOFI NGANGEH Isidore BUNJI.

Cette visite de réalisations cofinancées par la France, d’autres organisations dont l’association internationale des maires francophones (AIMF) et la Commune de Fokoué a émerveillé l’ambassadeur et sa délégation dont YAN Lorvo, Conseiller de coopération et d’action culturelle à l’ambassade de France à Yaoundé.

Le « chantier de l’environnement reste vaste à Fokoué », a indiqué madame la Maire Adrienne DEMANOU TAPAMO, s’appuyant sur le plan climat de sa commune qui se décline en 16 actions à mener. Il s’agit pour cette dynamique chef de l’exécutif municipal de faire un clin d’œil à l’Ambassadeur afin qu’une plus grande attention de la France soit accordée à sa municipalité.

Parmi ses priorités elle cite la mise en place au sein de la Commune de Fokoué d’une agence municipale de l’eau et de l’assainissement, le reboisement de la forêt communautaire de Fokoué, la distribution du système solaire photovoltaïque à la communauté bororo qui n’a pas accès à l’énergie, l’extension des latrines écologiques à l’ensemble des établissements scolaires.

« Notre main est donc tendue vers les partenaires institutionnels et autres acteurs sensibles à la cause de l’environnement », a-t-elle clairement laissé entendre dans son discours.

La Commune de Fokoué est l’une des rares communes au Cameroun à s’être déjà doté d’un Plan Energie Climat. Il a permis de « mettre en lumière les problèmes environnementaux ainsi qu’une esquisse de solution dans l’optique de réduire les émissions à gaz à effet de serre de la vulnérabilité climatique des populations », a-t-elle ajouté.

Selon l’Ambassadeur, la France est disposée à soutenir tout ce qui est fait pour le bien du Cameroun et de ses habitants, et de la région : « Je viens également ici dans le cadre cette grande politique de décentralisation décidée par le gouvernement, par le président Paul BIYA ; voir comment concrètement ça se passe et comment la France peut continuer à appuyer, à encourager cette décentralisation ».

Par les invités de marque de madame le maire de Fokoué, soulignons les présences du président du syndicat des Communes de la Menoua, DONGUE Paul, le président de l’association Villes et Communes Unies du Cameroun (CVUC) Ouest, et Sa Majesté TIAZE FOZANG Jean Pierre.

Augustin Roger MOMOKANA

Commune de Fokoué: l’ambassadeur de France a passé en revue les projets financés par la France. – Sinotables