Congrès général Nka’ah : ce bel exemple mérite d’être copié par d’autres micro-communautés.

Nka’ah ne célèbre pas une communauté isolée, mais la vision de cinq villages qui ont décidé de se mettre ensemble pour penser ensemble et construire ensemble le développement de leur territoire et des personnes qui y vivent.

Reine Mère MJ en prestation

Cet article a été rédigé par Augustin Roger MOMOKANA pour le compte du journal en ligne Sinotables. Date de la mise en ligne 26 août 2021.

Les fortes pluies tombées samedi dernier à Atotchi n’ont en rien compromis le bon déroulement du congrès biennal de regroupement des villages Nka’ah, soit environ 5000 habitants.

Les chefs de village Nka’ah

Nka’ah, ou flamme en langue Yemba, est une confédération de cinq villages dans le groupement Foréké-Dschang. Atotchi, Ntchoune, Apouh II, Banki, Aghonto. Leurs comités de développement ont décidé de se constituer en confédération afin de penser et d’impulser le développement commun.

« Atotchi dans ses Mouvances, malgré la Covid-19 » est le thème du congrès biennal Nka’ah que vient d’accueilli le village Atotchi du 16 au 21 août 2021. Cette initiative mise sur pied en 2019 ambitionne de fait échos dans les années à venir car, comme l’explique son président, Nka’ah ambitionne de venir comme le Ngouon.

Sa Majesté DJOUMESSI III WAMBA Mathias

Invité d’honneur à ce congrès général, Sa Majesté DJOUMESSI III WAMBA Mathias n’a pas trouvé mieux que d’exhorter les populations Nka’ah à se donner davantage la main car, selon lui : « une seule main ne fait pas le fagot. Nous devons apprendre nos enfants à parler notre langue maternelle. ».

En effet, ce grand ensemble a déjà bénéficié d’un certain nombre de projets dont l’éclairage public de Likong à Apouh II, en passant par Ntchounè et Banki. Ce qui a rapproché le courant électrique du village Aghonto. Ceci a été possible grâce à Efo Ndeuk NAFACK Alphonse et M. Anatole. Un chantier qui mobilise les énergies.

Une population véritablement accrochée aux perspectives pour le désenclavement de la confédération Nka’ah

Outre sa Majesté Chef Supérieur de Foréké-Dschang, de nombreux dignitaires traditionnels ont pris part à la grande parade marquant la clôture de la semaine Nka’ah. Il s’agit de plus d’une demi-douzaine de chefs de village dont le chef du village Litagli dans le groupement Foto ; du sénateur professeur FOMETHE Anaclet, le président du Comité pour le développement intégré de Foréké-Dschang (ADIFORD), NAPON Chaudier, des quelques élites extérieures du groupement Foréké-Dschang.

M. NAPON Chaudier

« On parle de plus en plus du vivre ensemble. A mon entendement le « vivre ensemble » signifie que nous nous donnions la main pour le développement harmonieux de notre communauté. Si nous ne nous mettons pas en première ligne, personne ne viendra nous aider. Mon vœu est que chaque fils de Foréké-Dschang se sente partout chez soi », a expliqué NAPON Chaudier.

Le président du comité de développement de Nka’a, le professeur TEMGOUA Emile quant à lui a remercié la population pour la mobilisation et la qualité de l’accueil ; tout en déplorant cependant le commérage car, le fait de responsabiliser de moucharder sur le dos des personnes que désignées pour conduire le développement est décourageant.

Le professeur TEMGOUA Émile remet la prix à un coureur

« Regardez comment Atotchi a fait sa plus belle toilette pour nous accueillir. Merci aux dynamiques populations d’Atotchi qui ont fait des pieds de grue pour ériger ce joyau architectural, entendu le foyer culturel. Ce joyau a été érigé en un temps record, avec pour challenge d’y abriter le congrès général». Cette maison sociale et culturelle d’une capacité de 250 invités autours des tables à l’intérieur, et plus de 2000 personnes à l’extérieur, est le témoin de l’histoire de Nka’ah 2021.

Une élite déhanchée à effleurement des sonorités musicales ventilées par les artistes

Le nouveau bureau dont le mandat court sur les quatre prochaines années est béni. Le bureau conduit par le professeur TEMGOUA Émile a l’assurance de bénéficier de nombreux soutiens dont celui de l’ADIFORD qui se pose comme une véritable locomotive. Séance tenante, NAPON Chaudier a donné le ton en faisant une annonce exceptionnelle, non pas sans avoir déposé sur la table la somme de 100 mille francs.

Le nouveau bureau de Nka’ah fait allégéance à Sa Majesté DJOUMESSI III WAMBA Mathias

Chaque village du regroupement Nka’ah recevra une enveloppe d’un million de francs lorsqu’il organise le congrès. Ainsi le président du comité de développement du village de Atotchi touchera le million qui revient à son village la semaine suivante. Il s’agit d’un argent qui va permettre à ce village d’entamer les travaux de finition du foyer social et culturel.

Quelques autorités

A Atotchi on n’a accordé une part belle à l’éducation et au sport. Les résultats officiels ont été solennellement proclamés et les lauréats récompensés par le comité de développement Nka’ah. Ainsi les 103 lauréats (CEP, BEPC, Probatoire, Bac, BTS, Licence) ont reçu chacun une modeste enveloppe représentant les encouragements de la communauté. De quoi susciter le goût de l’émulation et du dépassement de soi chez ces enfants qui constituent la relève et l’avenir de la communauté.

Vainqueur du tournoi de handball soulève sont trophée reçu des mains du Chef du village Banki

Les quotas se répartissent ainsi que suit : CEP (17 diplômés), BEPC (17 diplômés), CAP (02 diplômés), Probatoire (29 diplômés), BAC (23 diplômés), BTS (03 diplômés), Licence (03 diplômés) ; Soit un total de 103 diplômés enregistrés à la fin de l’année scolaire et académique 2020-2021.

Le panier du développement regarde les participants

Par ailleurs, la semaine a été marquée par de nombreuses activités sportives : la marche, le handball et le football. Les différents vainqueurs ont reçu leur prix qui d’un chef de village, qui du président du comité d’organisation, qui de Sa Majesté le chef supérieur Foréké-Dschang. Le prestigieux trophée de football est revenu à l’équipe de Ntchounè.

De nombreux artistes musiciens et humoristes invités ont animé le congrès général Nka’ah

Bonne nouvelle pour Apouh II, il accueillera en 2023 le prochain congrès biennal. Le village hôte entame les préparatifs dès demain. Il ne devrait pas ignorer de convoquer des artistes pour apporter une chaleurs départementale à leur rassemblement.

De jeunes sapeurs ont agrémenté la fête de leurs styles

Augustin Roger MOMOKANA

Congrès général Nka’ah : ce bel exemple mérite d’être copié par d’autres micro-communautés. – Sinotables