...
...
Responsive image

Intercommunalité : la Commune de Santchou engagée dans le projet de déploiement des politiques publiques des déchets compostables.

Spread the love

Cet article a été rédigé par Augustin Roger MOMOKANA pour le compte du journal en ligne Sinotables. Date de la mise en ligne 9 septembre 2021.

« Toutes les Communes de la Menoua ont déjà des abonnés qui participent à la précollecte des déchets. Je peux vous dire que les premiers composts des sites de Nkong-Zem et de Fokoué sont déjà en criblage pour être utilisés par la suite. »

Les journées du 16 et 17 août dernier ont consacré l’entrée de la Commune de Santchou dans le projet Déploiement des politiques publiques des déchets compostables (DPGeDC).

A l’occasion le maire François NGOUBENE, ses équipes techniques, et l’Agence municipale de gestion des déchets (AMGED) ont travaillé d’arrache-pied pour concrétiser ce vieux rêve de la Mairie au pied de la Falaise de Dschang.

Cette étape, la cinquième, marque la boucle la première phase projet de du déploiement de l’agence municipale de gestion des déchets sur l’ensemble du territoire du Syndicat des Communes du département de la Menoua (SYCOME).

« Au bout de la campagne de sensibilisation dans Santchou, environ 80 personnes se sont abonnées au service de la précollecte et sont donc prêtes à participer financièrement pour l’enlèvement de leurs déchets », explique Barthélémy NDONGSON LEKANE, directeur de l’AMGED.

Logiquement, le process du compostage devrait avoir commencé, étant donné que cette municipalité a reçu, à l’occasion, des outils de précollecte, de même que les indications techniques pour travaux de construction du hangar de tri et de compostage.

Séance de travail avec le maire François Ngoubene

Désormais, le travail qui attend l’AMGED à Santchou devient plutôt celui du suivi et de l’encadrement de l’équipe opérationnelle mise en place et sous la houlette du point focal. Sans oublier les opérations de compostage de proximité et l’accompagnement dans l’utilisation du compost à des fins agricoles.

Globalement, Barthélémy NDONGSON LEKANE se félicite de l’accueil réservé au projet DPGED. « Globalement je peux dire que ce projet a connu un grand succès. Pour deux raisons : d’abord l’adhésion massive des exécutifs municipaux, et ensuite à l’intérêt des populations mobilisées pour la mise en place des outils de transformation des déchets en compost.

Ainsi l’activité qui jusque-là était développée dans la Commune de Dschang est désormais présente dans les cinq autres collectivités territoriales décentralisées de l’intercommunalité. Dschang est disposé à partager son expérience avec les autres Communes et les plus proches.

« L’AMGED, pendant la dernière année du projet, va continuer à encadrer et à suivre les Communes ; et il est important de noter que le schéma directeur réalisé dans le cadre de cette première phase va permettre de mobiliser les financements plus costauds pour des investissements plus sérieux afin de pouvoir répondre de façon plus efficace aux besoins que posent ces territoires ».

D’ores et déjà, l’AMGED recommande aux territoires de l’intercommunalité d’intégrer cette activité dans la politique municipale et dans le budget de la Commune. De sorte qu’une fois le projet pilote à échéance en 2022, que chaque Commune soit en mesure de prendre le relai pour continuer l’activité de gestion des déchets compostables sur son territoire.

Augustin Roger MOMOKANA