...
...
Responsive image

Commune de Dschang : 73 écoles primaires ont reçu le paquet minimum.

Spread the love

73 écoles primaires et 02 centres d’alphabétisation ont reçu du maire de la Commune de Dschang le paquet minimum pour le compte de l’année scolaire 2021-2022. Cette cérémonie se tient trois jours seulement après le début de l’année scolaire.

Cet article a été rédigé par Augustin Roger MOMOKANA pour le compte du journal en ligne Sinotables. Date de la mise en ligne 14 septembre 2021.

« L’enfant est le père de l’Homme. Et tout l’avenir d’un pays repose sur les enfants bien éduqués », dixit le maire de la Commune de Dschang.

Le paquet minimum a été distribué aux écoles primaires et à 02 deux centres d’alphabétisation fonctionnelle (Zintso et CIBAEEVA) de la Commune de Dschang. Il comprend quatre sous-ensembles : le matériel didactique, le kit de sport, le kit d’hygiène.

Cette cérémonie en la salle des Actes de la Commune de Dschang a permis à Mathieu Antoine FOLEFACK, inspecteur d’arrondissement de l’Education de Base et à Jacquis KEMLEU TCHABGOU, maire de Dschang, de partager les résultats de l’année scolaire précédente et les attentes de l’Etat.

« Il n’est pas superflu de rappeler que 8 suit 10 meilleurs au First Living Certificate et le premier régional pour cette session 2021 était un candidat de notre arrondissement », a indiqué Mathieu Antoine FOLEFACK.

S’agissant des résultats de l’année dernière, il va sans dire que l’arrondissement de Dschang est classé dans le peloton de tête dans la région de l’Ouest, avec notamment le major de la section anglophone.

La Commune de Dschang fait de l’éducation la priorité des priorités. Ainsi elle dote les écoles en moyens nécessaires pour attaquer sereinement l’année scolaire. Il ne s’agit pas seulement de remettre le paquet minimum, mais de distribuer surtout un paquet de qualité et en quantité.

Aux chefs d’établissements et responsables des centres d’alphabétisation bénéficiaires, l’Inspecteur d’arrondissement comme le maire de Dschang a prescrit de mettre le matériel reçu au service d’une éducation plus performante. Dans la mesure où Dschang doit viser le palmarès national.

Grâce à la décentralisation le paquet minimum est devenu un véritable boosting pour les écoles primaires qui, jadis, se contentaient des rames de papiers et cahiers peu conforme distribués par les inspecteurs qui géraient alors la subvention y dédiée.

« Nous allons aller au rythme des moyens que nous essayons de collecter non seulement à travers la coopération décentralisée qui est notre cheval de bataille, mais également à travers le budget d’investissement public et parfois des centimes additionnels communaux », Jacquis KEMLEU TCHABGOU.

Il est donc attendu, et l’inspecteur d’arrondissement l’a souligné avec insistance, que la mairie de Dschang se penche sur le cas préoccupants de certaines écoles, notamment celles de Nzong, Groupe 2, Groupe 4, Tchouadeng , École bilingue de Dschang, etc. dont les toitures ont été significativement endommagées par les intempéries. Il s’agit de refaire ces toitures.

Signalons que le paquet minimum fait partie des transferts de pouvoir de l’administration centrale aux collectivités territoriales décentralisées. Les écoles bénéficiaires sont rassurées de pouvoir tenir avec matériels qui comprendre les cahiers de texte, la rames de papiers, la matériel d’hygiène, les boites de craie, les crayons à bille, les crayons pour dessin, les cahiers, registres d’appel, l’ardoisine pour renouveler le tableau noir, chemises cartonnées, des tables bancs, etc.

Augustin Roger MOMOKANA