Santé – Covid-19 : Les personnes vaccinées seraient un danger pour les personnes saines.

A l’heure où nous sommes, aucun vaccin sur le marché ne protègerait contre la variante delta. Que l’on soit pro ou anti-vax, la raison enseigne que l’humanité fait face à une recherche expérimentale mondiale, en lieu et place d’une recherche clinique randomisée.

Cet article a été rédigé par Augustin Roger MOMOKANA pour le compte du journal en ligne Sinotables. Date de la mise en ligne 30 septembre 2021.

Selon Docteur Astrid STUCKELBERGER, enseignante-chercheure à la faculté de médecine de l’Université de Genève et de Lausanne, non seulement « le Covid n’existe pas », mais aussi ce sont les personnes vaccinées qui propagent ce qui est convenu d’appeler Covid-19.

Cette scientifique s’inscrit donc en faux contre la démarche onusienne qui magnifie les vaccins, invitant les populations à se faire vacciner pour se mettre à l’abri de la pandémie.

Les études sur lesquelles s’appuie Docteur Astrid STUCKELBERGER ont été réalisées par des chercheurs américains du CDC & Felchi.

« La première chose, c’est qu’on n’a jamais isolé le Covid. Donc le Covid n’existe pas en termes scientifiques. Et la deuxième chose c’est que le vaccin est le réinfectant. C’est le vaccin qui est le delta ; et donc c’est ce delta qui infecte les proches », explique-t-elle, citant le CDC & Felchi.

Cette déclaration signifie, en clair, que ce sont les personnes non vaccinées qui devraient se protéger des personnes vaccinées.

En épidémiologie, selon docteur Astrid STUCKELBERGER, on sait que dans le vaccin contre la polio, et d’autre vaccins dans le vaccin contre la dingue, on infectait les gens en les vaccinant. Puisqu’on prend des virus pour créer des anticorps. Et si on dose mal- c’est tout le cauchemar des virologues- le vaccin on réinfecte la personne qui devient contagieuse. On l’a déjà vu avec la poliomyélite. Ça avait créé l’épidémie alors qu’on avait rayé la polio dans certaines régions. On a là le cas typique de réinfection par le vaccin grave et toxique qui fait décéder les gens. »

En fait, notre source déplore le fait d’avoir décidé de mener une recherche expérimentale mondiale, «alors qu’on devrait être dans un cas clinique randomisé de 30 personnes, ensuite de 60, ensuite plus. » Ce qui aurait permis d’analyser soigneusement chaque cas « et stopper la recherche dès qu’il y a un décès ».

Pour l’instant la vaccination se poursuit au Cameroun, comme d’ailleurs partout à travers le monde. Les statistiques affichent 432 289 personnes vaccinées sur une population totale de 27 076 681 habitants. Ceci fait un ratio de 1597 personnes vaccinées sur 100 000 habitants.

Trois marques de vaccins sont agréées au Cameroun. Astra Zeneca (299 173 doses administrées), Sinopharm (113 835 doses administrées), Johnson & Johnson (19281 doses administrées).

La variante Delta de la Covid-19 est non seulement plus contagieuse, mais elle est plus dangereuse. Pour éviter qu’elle ne nous mette K.O., il est très très conseillé de nous vacciner. Ça nous permettra d’éviter les formes graves de la maladie.

Augustin Roger MOMOKANA