Kenya : la Cour suprême ordonne la reprise du scrutin présidentiel

Par Sinotables 01/09/2017


En raison « d’illégalités et d’irrégularités » constatées lors du scrutin, la Cour suprême kenyane a invalidé,  vendredi 1er septembre 2017, l’élection de d’Huhuru Kenyatta et ordonné l’organisation d’un nouveau scrutin présidentiel dans les 60 jours qui suivent.

Uhuru Kenyatta a déclaré « ne pas être d’accord avec la décision aujourd’hui de la Cour suprême, mais la respecter », mais a promis que son parti se rendra aux urnes « avec le même programme pour unifier et développer notre nation », écrit Jeune Afrique qui rapporte l’information.

« Uhuru Kenyatta, 55 ans, élu pour la première fois en 2013, avait été proclamé vainqueur par la Commission électorale (IEBC) le 11 août, avec 54,27% des voix contre 44,74% à Raila Odinga, 72 ans, déjà battu en 1997, 2007 et 2013. L’opposant avait saisi la Cour suprême en 2013, mais avait alors été débouté », explique notre source. 




Culture - Communautés - Services - Chroniques - Magazine - Sports - Economie - Politique - Monde - Cameroun - Dschang - Actualités

Voir aussi


Medias


Chroniques


Carnet