En images: Adieu Maitre Momo Etienne !

Par Sinotables 11/09/2017

Quand une page se referme, une autre s'ouvre. Vive Tégni Maître.jpg

Quand une page se referme, une autre s'ouvre. Vive Tégni Maître.jpg


Les Hommes viennent et s’en vont, laissant aux Hommes  de prendre soin de leurs empreintes laissées. Maître Momo Etienne (il a été clerc Assermenté de Maitre Sataipoum Happy Jean Baptiste dit Guillaume) a marqué le temps en 76 saisons. Nous imaginons l’immensité de son héritage. Il avait un jour été invité à trancher u débat sur Facebook, s’agissant du nom en yemba de l’armoire. Sa réponse fut spectaculaire, tant il avait développé le sujet au point de donner tout un cours savant sur l’armoire, le grenier, la cantine, le placard, etc.

Dans l’extrait d’une interview accordée à son fils Momokana, peu avant sa mort, et parlant de l’esclavage, il a déclaré : « Notre langue désigne l’esclave par « Mpouh » ou « n’kwa », c’est-à-dire une personne sans droit et soumise à toutes les volontés de celui qui l’a achetée. « Mpouh » ou « Nkwa » renvoie à esclave ; celui qu’on a acheté. Généralement, l’esclave ignorait son village. C’est de par sa langue qu’on identifiait le royaume de provenance d’une esclave. »

Décédé le 16 juillet, Tégni Maitre (il était grand-père de jumeaux), Soufotsop (son ami a été arrêté pour monter au trône de Balatchi dans les Bamboutos. Il est venu à la chefferie et a été honoré du titre de Ami de Sa Majesté), Bellois (il a passé une bonne partie de sa jeunesse au quartier New Bell à Douala, lorsqu’il  était élève à l’Institut de Sténotypie et de sténographie du Cameroun) a eu droit à des obsèques mémorables. 

La cérémonie a eu lieu en son domicile de Tchueza, à Baleveng, commune de Nkong-Zem, dans le département de la Menoua.  Ils sont nombreux, personnalités et anonymes, à être venus dire au revoir à ce « grand esprit » terrassé par le diabète et l’hypertension.

Suivez-ci-dessous, notre sélection photos de l’ensemble du processus.

Augustin Roger MOMOKANA



Tégni Maître MOMO Etienne saisi le 4 juin 2016.jpg
Merci à vous Folepe KEMLOH WAMBA.jpg
Merci Sa Majesté Fonakeukeu ZEUFACK II Joseph  et Chouffo, pour le soutien et l'amitié..jpg
Asa  Telong de  As Telong Music Academy, Jasmin Songouang, Kondiment Kratos, Prince Bophil, Le Gouverneur et quelques groupes de danse traditionnelle ont transformé la veillée en un spectacle géant..jpg
Ici, même le Maître des cérémonies est rentré dans le jeu des musiciens.jpg
L'artiste musicien Asa Telong pendant la chanson HOMMAGE A TEGNI MAITRE MOMO ETIENNE qu'il a composée en.jpg
L'artiste Prince BOPHIL ici dans le coin.jpg
Le Gouverneur créé une hystérie collective à la veillée.jpg
C'est ça mes soeurs. Le père avait dit que son deuil doit être aussi une fête..jpg
Le même ASA TELONG dans son oeuvre très applaudie.jpg
Lors de la danse Meffoussi Moka.jpg
Des amis ont été à  nos côtés pendant cette douloureuse épreuve..jpg
Mama Nkong, tu as été toujours-là et on compte beaucoup sur ton encadrement dès lors que papa est parti.jpg
Maître MBOLANG Gustave aux obsèques de son vieux compagnons Maitre MOMO  Etienne.jpg
Merci à vous Berlin et Idriss pour le sens du devoir du fils en vers le parent. Vous avez bien veillé sur le malade.jpg
Mon Tonton Etienne TSAGUE, dit TSAMA lors de son témoignage.jpg
Ils étaient trois garçons et avec la mort de Maître MOMO se refermaient leur page. Mais le soir de son enterrement, ces trois fillettes sont nées  à la maison  pour perpétuer le trio..jpg
Il est parti, mais vos tines seront toujours pleines. Nous y veillerons.jpg
Mes mamans n'ont vraiment pas manqué d'humour pendant les adieux à leur mari.jpg
Je suis très très content de vous les amis de papa. Papa Brou merci pour  ton sens de l'organisation et ta disponibilité. Tu es un maître.jpg

Culture - Communautés - Services - Chroniques - Magazine - Sports - Economie - Politique - Monde - Cameroun - Dschang - Actualités

Voir aussi


Medias


Chroniques


Carnet