Interview : « le gouvernement a bien pensé que la ville de Dschang peut bien accueillir quelques équipes de la CAN que le Cameroun va abriter en 2019 » : Prof. Emile Temgoua.

Par Sinotables 15/11/2017

Le Professeur TEMGOUA Emile est le Premier Adjoint au Maire de Dschang..jpg

Le Professeur TEMGOUA Emile est le Premier Adjoint au Maire de Dschang..jpg


Le récent séjour du ministre du Tourisme et des loisirs, Bello Bouba Maïgari, à Dschang et dont l’objet et la Coupe des Nations de Football (CAN 2019) que le Cameroun abritera est une source d’espoir pour les populations de Dschang en particulier, et de la Menoua en général.

Sinotables.com s’est rapproché du maire de la commune de Dschang pour en savoir davantage. Le professeur Temgoua Emile, Premier Adjoint au Maire  nous situe sur la portée de la visite qui a conduit le ministre d'Etat au Centre climatique.

Monsieur le Premier Adjoint au Maire, qu’est-ce que  nous  les lecteurs de Sinotables doivent retenir  de la visite de travail que le ministre d’Etat chargé du Tourisme et des loisirs, Bello Bouba Maïgari a effectué,  vendredi 10 novembre 2017, à Dschang ?

Nous avons eu l’agréable plaisir d’accueillir Son Excellence Bello Bouba Maïgari, ministre d’Etat chargé du tourisme et des loisirs. Ceci faisait suite à la visite d’un Conseiller Technique de la présidence de la République. Le gouvernement a bien pensé que la ville de Dschang peut bien accueillir quelques équipes de la CAN que le Cameroun va abriter en 2019.

Quelles sont les infrastructures visitées par Monsieur le ministre du Tourisme ?

Ce sont des infrastructures routières. Ce sont des infrastructures hôtelières. Et en termes d’infrastructures hôtelières dont Dschang dispose on a bien pensé au Centre Climatique de Dschang. Donc, il est question pour le ministre d’Etat chargé du tourisme de faire un état actuel des lieux , de regarder de près le projet que la mairie de Dschang avait déjà monté pour sa réhabilitation et de pouvoir intégrer cela dans les subventions liées à la CAN 2019.

Et quid des autres des infrastructures ?

Les autres ministères, à l’instar du Ministère du Développement urbain et de l’habitat  (MINDUH) fait de même. Soulignons toutefois que le MINDUH lui-même n’est pas encore descendu sur le terrain. Le directeur des Infrastructures, le délégué régional, le délégué départemental du MINDUH sont mobilisés pour les mêmes travaux, à savoir l’état des lieux et élaborer un projet d’aménagement des infrastructures routières de la ville de Dschang.

Tout cela vous permet d’affirmer que Dschang a la chance d’être partie prenante de l’organisation de la CAN 2019 !

Pour l’instant il faut dire qu’on a de très bonnes chances d’être un site qui abritera certaines équipes ou des membres d’organisation de cette CAN très attendue par notre pays et ses populations. Dans tous les cas, ce qui nous parvient de Yaoundé, c’est que Dschang est dans l’agenda.

Pour cela il serait important que vous passiez un message aux populations de Dschang.

Il faut dire que les populations de Dschang sont toutes aussi dans l’expectative comme tous les Camerounais, d’ailleurs. De pouvoir bénéficier directement ou indirectement des retombées de la CAN 2019. Ce qui est retombée direct pour un Camerounais c’est de courir au stade pour voir un match de cette compétition, qu’il soit à Yaoundé ou à Douala. Mais la suite logique c’est de dire que si le Centre Climatique de Dschang est réhabilité, si les infrastructures routières sont réhabilitées à l’occasion de cette compétition, voilà un bénéfice qui restera pour nos populations. Pour cela je les exhorte à rester disciplinées, patriotiques…mais de prier pour que Dschang qui est dans la ligne y demeure.

Et à toute l’élite de la Menoua, de faire le lobbying-ça c’est aussi une question de lobbying- afin que notre nom qui est dans l’agenda reste  souligné et que ces infrastructures soient aménagées pour le bonheur de toute l’Afrique, du Cameroun, et de la Menoua.

Le MINTOURL est venu pour le Centre climatiques, le MINDUH travaille pour les routes, mais qu’en est-il du stade ?

Avant toute chose je voudrais vous signaler qu’il est prévu, pour la semaine prochaine, l’identification des voies clées, déjà sur l’itinéraire directe Bafoussam-Centre Climatique, mais également des petites voies secondaires qui peuvent accompagner cela.

Est-ce que le Ministère des Sports et de l’Education physique a planifié quelque chose pour Dschang ? C’est le maire principal qui peut répondre à cette préoccupation.

Mais le ministre du Tourisme se serait également rendu au stade du Cenajes !

Je ne peux pas parler de ce qui n’est pas dit à Yaoundé. On est encore entrain de regarder combien d’équipes, combien de stades…Si Dschang doit seulement abriter le staff, on pourrait s’arrêter à ce niveau-là, si par contre Dschang doit abriter une équipe on est convaincu qu’il faut à cette équipe le stade d’entrainement. On ne va pas dire que c’est pour l’aménager dans la perspective qu’il accueille les matches officiels de la CAN.  On peut bien aménager le stade du Cenajes pour que l’équipe qui sera  logé à Dschang puisse s’entraîner à Dschang.

Que dire de Dschang en termes d’offre hôtelier ?

Le gouvernement camerounais a encouragé les particuliers à investir dans l’hôtellerie. Et ça, en termes d’hôtels à Dschang, il n’y a pas grand souci, si ce n’est la réhabilitation du Centre Climatique. Mais l’Etat est entrain de regarder également où il peut investir en infrastructure hôtelière. Et cela fait partie de l’objet de la visite du ministre d’Etat Bello Bouba Maïgari à Dschang.

En conclusion ?

En conclusion nous observons, nous regardons la fumée blanche n’est pas encore sortie.

Propos recueillis Par Augustin Roger MOMOKANA




Culture - Communautés - Services - Chroniques - Magazine - Sports - Economie - Politique - Monde - Cameroun - Dschang - Actualités

Voir aussi


Medias


Chroniques


Carnet