Cameroun / Nécrologie : l’évêque auxiliaire émérite du diocèse de Bafoussam, Mgr Gabriel Simo est mort.

Par Sinotables 24/11/2017

Le regretté Mgr Gabriel SIMO, évêque axiliaire émérite du diocèse de Bafoussam.jpg

Le regretté Mgr Gabriel SIMO, évêque axiliaire émérite du diocèse de Bafoussam.jpg


« Mgr Gabriel SIMO, évêque auxiliaire émérite de Bafoussam a été rappelé à Dieu ce matin du 24 novembre 2017. Prions pour lui. RIP », a publié le Diocèse de Bafoussam vendredi.

Monseigneur Gabriel SIMO, évêque auxiliaire émérite de Bafoussam a rendu l'âme ce matin à l’hôpital régional de Bafoussam des suites de maladie, a appris Sinotables.com.

Mgr Gabriel Simo est décédé vendredi 24 novembre 2017, en matinée,  à  l’hôpital régional de Bafoussam des suites d’une longue maladie. Il souffrait de la maladie de Parkinson. Il était âgé de 80 ans (né le 15 mars 1937 à Bapa).

« 1987 : 51 Prêtres " autochtones " de l'archidiocèse de Douala sur 80 adressent au Vatican un mémorandum dénonçant la " bamilékisation " de la hiérarchie de l'Eglise à la suite de la nomination de Mgr Gabriel Simo comme Evêque auxiliaire à Douala. »

Mgr Gabriel Simo avait été ordonné prêtre le 27 mars 1966 ;  et le 02 avril 1987,  le Saint-Siège fait de lui l’évêque auxiliaire de Douala, c’est-à-dire en même temps que Mgr Victor Tonyè Bakot. Lorsque ce dernier est muté à Edéa comme évêque, Mgr Gabriel Simo est maintenu évêque auxiliaire et affecté au Diocèse de Bafoussam en 1994.  Fonctions occupée jusqu’à sa renonciation à sa charge en 2013.

« L’histoire de Mgr Gabriel Simo est assez longue à raconter. Mais l’on retiendra de lui qu’il a été, avec Mgr Victor Tonye Bakot, nommé par le Saint-Siège évêque auxiliaire de Douala le 02 avril 1987. Suite à certaines contestations portées par des prêtres autochtones du diocèse de Douala pendant les « années de braise », d’où sa mutation à Bafoussam, rapporte cameroo-tribune.cm.

En 2014, Mgr Gabriel Simo écrit à ses frères et sœurs Bapa : « Suite à ma maladie qui a atteint son paroxysme au mois de juillet 2013 à Bafoussam, j’ai appris avec beaucoup de joie que pendant ces moments cruciaux, vous avez comme un seul homme, main dans la main et avec un seul cœur et une seule foi organisé une neuvaine à Jean Paul II à mon endroit. Effectivement vos prières ont été exaucées. De grabataire d’hier, aujourd’hui j’arrive à être levé du lit et m’asseoir pour au moins 4h de temps. J’arrive à bien dialoguer avec mes interlocuteurs, mes visiteurs. Ces jours, j’arrive à lever mon pied pour faire ou esquisser quelques pas avec le soutien de mes gardes malades et de mes médecins. Je dis mes sincères remerciements à vous tous et toutes qui aviez imploré l’intercession de Saint Jean Paul II pour moi. Je vous accorde de mon lit d’hôpital, ma bénédiction épiscopale. Une fois de plus, merci de tout cœur.»

Mgr Gabriel Simo est l’auteur de « Une approche du sacrement de mariage à travers les coutumes matrimoniales de Bamiléké » paru aux Presses offset, Yaoundé, en 2004.

Mbeuh KOUGANG (Collaboration)




Culture - Communautés - Services - Chroniques - Magazine - Sports - Economie - Politique - Monde - Cameroun - Dschang - Actualités

Voir aussi


Medias


Chroniques


Carnet