Cameroun / Politique : « Nous voulons nous mettre en ordre de bataille pour 2018 ».

Par Sinotables 28/11/2017

Le président de l'Union Francophone des Aveugles Paul TEZANOU lors de son adresse au lancement des activités de la 26 Journée Internationale des Personnes handicapées..jpg

Le président de l'Union Francophone des Aveugles Paul TEZANOU lors de son adresse au lancement des activités de la 26 Journée Internationale des Personnes handicapées..jpg


« Reculez-vous, on s’assoit ». Le message est clair. Les personnes handicapées ne veulent plus assister au processus de prise de décision en tant qu’observateurs, mais en tant qu’acteurs.  La Menoua compte près de 750 handicapés.

Les personnes handicapées ont annoncé, depuis Dschang où madame la ministre des affaires sociales madame Nguene Pauline Irène est venue lancer la semaine d’activités de commémoration de la 26ème journée internationale des personnes handicapée prévue le 3 décembre prochain, qu’elles n’entendent plus laisser les autres décider à leur place.

« On nous a donné le poste de sénateur suppléant, mais nous voulons le poste de sénateur plein », a lancé Paul Tezanou, président fondateur du CEJAD (Centre des Jeunes Aveugles de Dschang) et président de l’Union francophone des aveugles (UFA).

Ces personnes handicapées ne vont pas se lancer dans la création d’un parti politique, mais ils demandent aux leaders des partis politiques d’avoir un regard vers eux qui sont « les meilleurs harangueurs de foules ».

Dans tous les cas, le séminaire de Dschang sous le thème « Transformation vers une société durable et résiliente pour tous» milite en faveur de l’inclusion politique des personnes handicapées. Ainsi, selon Paul Tezanou, ces personnes veulent s’impliquer dans le « processus électoral non seulement en tant qu’électeurs, mais aussi en tant que candidats  aux différents postes électifs. »

D’éminentes personnalités vont animer le séminaire. Ils viennent du Canada, de France,  de la Belgique, du Cameroun. Ils sont handicapés et non handicapés.

Face à l’annonce et à l’appel à la mobilisation du président Paul Tezanou le ministre des affaires sociales a indiqué que le souci constant de l’Etat camerounais demeure la protection, la promotion du bien-être des personnes vulnérables  et des personnes handicapées. Elle a énuméré un arsenal juridique adopté par l’Etat pour cette fin.

La cérémonie de Dschang s’est déroulée, à la place des fêtes de Dschang, en présence de S.E. Dr Klaus-Ludwig Keferstein ambassadeur d’Allemagne au Cameroun, de M. le gouverneur de la région de l’Ouest, de M. le préfet du département de la Menoua, du sous-préfet et du maire de Dschang.

Augustin Roger MOMOKANA




Culture - Communautés - Services - Chroniques - Magazine - Sports - Economie - Politique - Monde - Cameroun - Dschang - Actualités

Voir aussi


Medias


Chroniques


Carnet