Déclaration du Forum international pour l’éducation à l’environnement et au développement durable

Par Sinotables 09/02/2017

Déclaration du Forum FEDD.JPG

Déclaration du Forum FEDD.JPG


DECLARATION FINALE

Nous les jeunes, délégués  au forum international sur l’engagement  citoyen des jeunes et acteurs locaux pour l’éducation au développement durable (FEDD), venus du Cameroun et de la France, réunis à Dschang du 6 au 7 février 2017 autour du thème « Le partage des bonnes pratiques entre la France et le Cameroun en matière d’engagement citoyen des jeunes et acteurs locaux pour l’éducation au développement durable », convenons de ce qui suit :

Convaincus  que le présent et le futur de notre planète  dépendent de l’engagement et de la participation des jeunes ;

Convaincus  que l’investissement dans les valeurs constitue  une garantie pour le développement durable de nos communautés ;  

Conscients de la mairie de Dschang, des Francas et des pouvoirs publics, de faire  de la participation  des jeunes un enjeu majeur du développement

1. Nous nous engageons à :

- pérenniser les contacts établis et les informations échangées  lors du forum FEDD à travers le développement de plates-formes de partages et d’échanges  y compris l’utilisation des médias sociaux ;

- promouvoir le renforcement de l’engagement citoyen dans nos communautés respectives ;

- montrer les enjeux  de l’économie verte pour l’environnement

- mettre sur pied un réseau de plateforme pour la promotion de l’éducation à l’environnement et au développement durable

2. Nous recommandons

Aux jeunes et associations de :

- œuvrer au renforcement de la participation des jeunes à la vie publique  et politique de leur pays ;

- appuyer le développement des formations ;

- faciliter les échanges pour savoir ce qui est mieux adapté à notre réalité ;

- mettre sur pied un bulletin d’information sur le suivi et l’évaluation  des recommandations  du forum FEDD ;

- développer des liens de partenariats directs entre les organismes des jeunes du Nord et du Sud afin de favoriser et renforcer le partage d’expériences entre les jeunes.

Aux pouvoirs publics :

-la mise sur pied d’un fond vert pour la promotion du développement de l’entreprenariat social ;

-assurer des stages de vacances portant sur l’économie verte organisés par la mairie et les entreprises ;

-mettre sur pied les programmes de formation, d’accompagnement et de soutien des jeunes ;

-plaider pour un partenariat entre les universités  et les opérateurs de télécommunications en vue de la réduction de la facture numérique et le favoritisme  des initiatives en matière environnementale ;

Aux institutions partenaires de :

-favoriser les formations en faveur des jeunes sur le renforcement des capacités ;

-ratifier et appliquer les engagements internationaux qui encouragent la participation des jeunes  à la vie de leur communauté ;

-faciliter l’obtention  de visas pour les jeunes participants  à des projets internationaux dans les domaines sociaux et environnementaux ;

-mettre sur pied un comité de suivi en matière environnementale ;

-financer les initiatives des jeunes visant notamment à encourager l’entrepreneuriat et la participation citoyenne.

A Dschang, le 7 février 2017




Culture - Communautés - Services - Chroniques - Magazine - Sports - Economie - Politique - Monde - Cameroun - Dschang - Actualités

Voir aussi


Medias


Chroniques


Carnet