Reportage en images des obsèques de Ma’a Chriti

Par Sinotables 05/04/2017

Transport de la dépouille a été assuré par des éléments de l'armée nationale venus en soutien à leur compagnon d'arme éploré.jpg

Transport de la dépouille a été assuré par des éléments de l'armée nationale venus en soutien à leur compagnon d'arme éploré.jpg


Décédée le 03 mars dernier, à l’âge de 82 ans, Ma’a Chriti (NGANGMO Christine, épouse Kenfack) a été remise à la terre de ses ancêtres samedi 02 avril à Leppé Fonakeukeu, dans le groupement Foto, commune de Dschang.

Mafo NGANGMO Christine était une épouse exemplaire, une mère attentionnée, une grand-mère rigoureuse, une belle-mère dynamique et  une habitante exemplaire et active pour le développement de sa communauté.

Il convient de rappeler que les enfants ont rendu à leur maman des hommages à la dimension des sacrifices consentis pour faire d'eux des personnes utiles à la société. C’est le cas de Germain NOUMBO dont les hôtels portent le prénom Christine. Un hommage éternel à maman.

Notre journal qui a suivi ses obsèques d’un bout à l’autre revient sur les moments forts et émouvants qui ont émaillé cette cérémonie très courue. Nous saisissons l’occasion pour adresser nos sincères condoléances à Mme Jeanine KEUMO, épouse KOM, à Sa Majesté ZEUFACK II Joseph, à MM. MOMO Jean, DJOUATSA  André, KENFACK Michel, ALONGNONMO, Sergent Chef KENFACK Cyril Richil ; et ainsi qu’à tous les autres personnes éprouvées par cette disparition de Ma’a Chriti.  

Lire aussi Avis de décès

Augustin Roger MOMOKANA



Des épouses des fils de la défunte lors du deuil.jpg
Des membres d'une association à laquelle appartenait la défunte lors de leur descente du deuil.jpg
Des fils de la défunte pendant les obsèques.jpg
De gauche à droite les chefs Batsinglah, Fonakeukeu et Toutsang.jpg
Des tirs de canon été éloignés le spectre de la mort dans la concession et les  voisinages.jpg
Ils sont venus de Bertoua, Douala, Bafoussam, Yaoundé, du Gabon et même de la France et de l'Italie.jpg
Je prie le Seigneur d'accompagner chacun de vous qui a pris de son temps pour venir m'assister à enterrer ma fille de rentrer sans heurt jusqu'à son domicile.jpg
Tu nous as appris à respecter les ainés et à travailler dur.jpg
Elle n'était pas notre belle-mère, mais notre maman. Car elle nous a appris à travailler pour  soutenir nos époux.jpg
Je l'ai vue partir et lorsque je lui ai demandé .jpg
A un moment donné elle a décidé de ne plus vivre seule avec son mari.Pour cela elle a lancé un concours pour le recrutement d'une coépouse.jpg
Je n'étais pas sa coépouse, mais sa fille.jpg
Elle nous avait dit que le jour qu'elle ne sera plus là, nous devrons venir occuper une  chambre de sa maison afin que les enfants nous donnent à manger et à boire.jpg
M. NOUMBO Germain se souvient d'une maman très attachante et dynamique.jpg
Elle était à la fois ma mère et mon épouse. Elle est partie et il me faut une nouvelle épouse.jpg
Le Chef du quartier Leppé a invité ses populations à ne pas relâcher le flambeau allumée par la défunte qui était une pièce-maitresse du développement communautaire.jpg
Des petites filles de la défunte posent pour immortaliser ces retrouvailles provoquées par la disparition de mémé.jpg
Sa Majesté DONFACK Beaudelaire met dans  le sac de l'héritière.jpg
Des fils de Mafo Posent autour de Sa Majesté ZEUFACK II Joseph, chef du village Fonakeukeu.jpg
Des  membres de la famille sont venus de très loin pour rendre un dernier et vibrant hommage à la  belle grand-mère.jpg

Par Sinotables 05/04/2017
Culture - Communautés - Services - Chroniques - Magazine - Sports - Economie - Politique - Monde - Cameroun - Dschang - Actualités

Voir aussi


Medias


Chroniques


Carnet