Cameroun : La résidence d'un fonctionnaire de la république défraie la chronique

Par Sinotables 19/04/2017

Le  palais d'un fonctionnaire fait jazzer les Camerounais.jpg

Le palais d'un fonctionnaire fait jazzer les Camerounais.jpg


Un haut commis de l’Etat soupçonné par les réseaux sociaux de pillage, de détournement des deniers publics, d’enrichissement illicite, de corruption. Tout cela à cause de sa résidence dont l’architecture et le standing se passent de tout commentaire. « C'est indécent ce qui se passe. Cette résidence n'est pas loin du palais de Mobutu dans son village natal à Gbadolite » écrit un débatteur.

Depuis quelques jours, les réseaux sociaux explosent d’images et de commentaires sur la résidence d’un ancien Directeur du Budget de 2013 à mars 2017. Des photos et une vidéo  ont été prises qui fournissent quelques  somptueux détails du château qui trône dans une banlieue de Yaoundé, plus précisément à Nkolodom.  Ceci se passe dans un pays où ce type de résidence n’est pas extraordinaire, peu importe la région.

Mais face aux tirs groupés des internautes, ce qui laisse jaillir des relents d’une bataille tribale entre  deux tribus connues pour leurs rixes, un question surgit : Où est passée l’article 66 de la Constitution de 1996 ? Cet article traite de la déclaration des biens pour une catégorie de personnalités de l'Etat.  Si cette disposition de la loi fondamentale avait été appliquée, certainement qu’on ne serait pas entrain de  vivre ces tirs groupés qui aujourd’hui contre ce DG et qui logiquement devrait concerner plusieurs centaines de fonctionnaires de la république.

Faute de réponse, l’on pourrait se résoudre à écouter ceux pour qui,  «Même quand on vole et pille un pays, on y met un peu d’intelligence et de discrétion. On ne peut pas tout se permettre sous le prétexte que l'on est proche de la famille présidentielle.» Ils ont raison car comment comprendre qu’une disposition prise pour combattre l’enrichissement illicite, les détournements des derniers publics, etc. ne soit  pas en vigueur 20 ans après sa promulgation.

Mbeuh KOUGANG (Collaboration)




Par Sinotables 19/04/2017
Culture - Communautés - Services - Chroniques - Magazine - Sports - Economie - Politique - Monde - Cameroun - Dschang - Actualités

Voir aussi


Medias


Chroniques


Carnet