Préfectorale- Conflit limitrophe Fongo-Tongo Alou : Le préfet de la Menoua prescrit la patience et le dialogue

Par Sinotables 07/06/2017

Le Préfet de la Menoua avec de gauche à droite le sous-préfet ACHA NKWENTI Gilbert et LANYUY Harry NGWANYI.jpg

Le Préfet de la Menoua avec de gauche à droite le sous-préfet ACHA NKWENTI Gilbert et LANYUY Harry NGWANYI.jpg


CAMEROUN. « La paix n’a pas de prix, et la patience paie ». Le préfet Balungeli Confiance Ebune s’exprimait ainsi mardi 06 juin 2017 lors de son discours d’installation de ACHA NKWENTI Gilbert à la tête de la sous-préfecture de Fongo-Tongo où il prend le fauteuil de LANYUY Harry NGWANYI. SINOTABLES.

La paix et la patience, deux mots forts qui doivent caractériser les populations de l’arrondissement de Fongo-Tongo en froid avec leurs frères d’Alou dans le sud-Ouest. Présentant sa commune au  nouveau chef de terre le Maire NKENFACK dit : «…une poignée d’individus mal intentionnés, vide de toute instruction et de toute éducation, dépourvue du sens d’humanisme et du respect de la chose, encouragée par des personnes bien connues mais malheureusement jamais inquiétées, qui décime à volonté nos frères, pille nos fortunes et incendie nos maisons depuis plusieurs années ».

Déclaration faite en présence du tout nouveau sous-préfet  d’Alou dont une partie de la population est ainsi incriminée. L’hôte de Fongo-Tongo et de la Menoua est venu accueillir son désormais voisin qui, comme lui, va prendre un peu du temps pour lire les rapports, écouter les populations avant de faire des propositions à sa hiérarchie au sujet du conflit entre les Fongo-Tongo et les fosimuckdé.

Réagissant à ce propos, le préfet Balungeli Confiance Ebune a recommandé aux Fongo-Tongo la paix, la patience et le dialogue, valeurs cardinales pour parvenir à un règlement durable et définit de ce conflit qui mine les frères voisins depuis  plus d’une décennie. A cet effet le préfet à recommander le renforcement du vivre ensemble  entre les deux communautés et les concertations régulières entre les deux sous-préfets.

La cérémonie de passation de commandement entre les sous-préfets entrant et sortant de Fongo-Tongo était sous une  pluie battante avec de temps en temps des orages. Signe de bénédiction ou sabotage ? Le préfet Balungeli Confiance Ebune sait pouvoir expliquer que « nous sommes en saison des pluies. Si vous organisez une cérémonie préparez-vous à subir les intempéries.

Qui est le nouveau sous-préfet de Fongo-Tongo ?

L’administrateur civil principal Gilbert ASHA NKWENTI est né le 3 juin 1977 à Fontem, arrondissement de Wabane,  dans le département du Lebialem, région du sud-ouest. Il fait ses études primaires et secondaires à Buea et à Mudemba. Il est titulaire d’une licence en droit et science politique  à l’université de Buea. Admis au cycle A de l’ENAM en 2001, il en sort en 2003 avec le grade d’Administrateur civil. Puis commence sa carrière professionnelle.  Cadre d’appui à la direction des affaires  politique au ministère de l’administration territoriales et de la décentralisation (juin 2003- août 2004),  Chef du Cabinet du gouverneur de la région du Nord-Ouest (Août 2004 – Janvier 2011), Sous-préfet de l’arrondissement de Misaje dans le Donga-Mantung (Janvier 2011- 22 mai 2017), date de sa nomination à la tête de la sous-préfecture de Fongo-Tongo. Il est marié et père de plusieurs enfants.

Augustin Roger MOMOKANA




Culture - Communautés - Services - Chroniques - Magazine - Sports - Economie - Politique - Monde - Cameroun - Dschang - Actualités

Voir aussi


Medias


Chroniques


Carnet