Préfectorale : MAMMOUDOU MAOUNDE doit combattre le cannabis et le viol de mineurs dans Penka-Michel

Par Sinotables 07/06/2017

Le préfet BALUNGELI Confiance EBUNE avec de gauche à droite le sous-préfet MAMMOUDOU MAOUNDE   et le sous-préfet retraité Simon BAYEK.jpg

Le préfet BALUNGELI Confiance EBUNE avec de gauche à droite le sous-préfet MAMMOUDOU MAOUNDE et le sous-préfet retraité Simon BAYEK.jpg


CAMEROUN. Le 21e sous-préfet de l’arrondissement est en fonction.  MAMMOUDOU MAOUNDE  a pris le commandement mercredi 07 juin au cours d’une cérémonie protocolaire présidée par le préfet de la Menoua BALUNGELI Confiance EBUNE.  Les cinq autres sous-préfets du département ainsi que les adjoints préfectoraux prenaient part à cette cérémonie.SINOTABLES.

L’arrondissement de Penka Michel a accueilli son nouveau sous-préfet à grandes pompes.  MAMMOUDOU MAOUNDE prend le fauteuil de l’administrateur civil principal Simon BAYEK appelé à faire valoir ses droits à la retraite.

Au nouveau Sous-préfet le préfet de la Menoua a prescrit, entre autres, la lutte contre le cannabis, les mariages précoces et parfois forcés, l’incivisme et la criminalité.

Les missions du nouveau sous-préfet MAMMOUDOU MAOUNDE à Penka-Michel

L’arrondissement de Penka-Michel est à la fois une « unité administrative historique aux potentialités indéniables »  et une porte d’entrée et de sortie du département de la Menoua. Ce qui en fait un arrondissement  très sensible.

De nombreux dossiers attendent le sous-préfet MAMMOUDOU MAOUNDE. Parmi celles-ci, servir l’état et la communauté, promouvoir le développement économique et socio-culturel  de la circonscription de Penka-Michel, renforcer la culture de la démocratie parmi les populations en assurant l’accompagnement de ELECAM, assurer le maintien de l’ordre en tout temps et en tout lieu, mener une lutte acharnée contre la criminalité rampante à avoir l’insécurité routière, le viol des mineurs, les cambriolages dans les services publics, les règlements de compte issus des litiges fonciers, les mariages précoces et parfois forcés, la culture, le trafic et la consommation du cannabis,  engager une lutte sans merci contre l’insalubrité publique, veiller au respect des heures d’ouverture et de fermeture des débits de boisson, lutter contre l’incivisme et la criminalité sous toutes leurs formes.  

Portrait du sous-préfet MAMMOUDOU MAOUNDE

Pour des missions spéciales, un administrateur civil expérimenté. Malgré son jeune âge,  MAMMOUDOU MAOUNDE cumule une riche parcours qui permet de dire qu’il sera à la hauteur de la mission à lui confiée par le président Paul Biya.

L’homme qui est devenu officiellement le sous-préfet de l’arrondissement de Penka-Michel mercredi 07 juin 2017 est né vers 1969 à Pitoa, dans le département de la Bénoué, région du Nord.  Il fait ses études primaires à Pitoa et à Garoua.  Elles sont sanctionnées par l’obtention d’un baccalauréat A4 en 2011.  De 1991 à 1995 il effectue des études de droits à l’université de Yaoundé 2. Etudes sanctionnées par un DEUG. En 2002 il est admis au Cycle B de l’ENAM, section administration générale. Il en sort en 2003 pour s’engager dans la vie professionnelle en tant que Secrétaire d’administration. Il sera alors tour à tour cadre d’appui à la direction des collectivités territoriales décentralisées et à la direction de l’organisation du territoire, 2ème Adjoint préfectoral de Mokolo (30 août 2004 au 28 septembre 2009 ; 2e Adjoint préfectoral de Tcholliré (17 octobre 2009-24 janvier 2011), Sous-préfet de l’arrondissement de Guéré dans le département du Mayo-Danay  24 janvier 2011- 29 avril 2011). Il est admis au Cycle A de l’ENAM en 2012 il en ressort deux ans plus tard titulaire du diplôme d’administrateur civil. Ce qui lui vaudra d’être reclassé dans la catégorie des administrateurs civils. Ainsi nommé tour à tour  Chef de Division des affaires économiques, sociales et culturelles dans les services du gouverneur de la région du Nord (24 janvier 2014- 04 août 2014), Sous-préfet de l’arrondissement de Bangourain (04 août 2014- 22 mai 2017) ? Et depuis le décret du 28 mai 2017, il est le 21e sous-préfet à être affecté à la tête de l’arrondissement de Penka-Michel.

L’administrateur civil principal MAMMOUDOU MAOUNDE  est Chevalier du Mérite sportif camerounais, marié et père de quatre enfants.

L’arrondissement de Penka-Michel a été créé comme District par Décret N° 60/276 du 31 Décembre 1960. Le district sera  érigé en Arrondissement en par Décret N° 62/DF/338  du 17 Septembre 1962. Il est formé de quatre chefferies supérieures de deuxième degré : Bansoa, Baloum, Balessing et Bamendou.  Il compte environ 120 000 habitants sur une superficie de 44 km2.

Augustin Roger MOMOKANA




Culture - Communautés - Services - Chroniques - Magazine - Sports - Economie - Politique - Monde - Cameroun - Dschang - Actualités

Voir aussi


Medias


Chroniques


Carnet