Dschang : L’hommage du Ministre Jean Pierre FOGUI au président MOMO KENFAC

Par Sinotables 10/07/2017

M. MOMO KENFAC, EX-président RDPC Menoua Centre I.jpg

M. MOMO KENFAC, EX-président RDPC Menoua Centre I.jpg


POLITIQUE. Le ministre Jean Pierre FOGUI, président de la commission permanente du RDPC pour la Menoua salue ses camarades du parti qui sont restés soudés comme un seul homme après les élections pour le renouvellement des responsables des bureaux des organes de base du parti en décembre 2016. SINOTABLES.

« En effet depuis ces élections qui ont eu lieu en novembre 2016, nous n’avons pas entendu de bruits, nous n’avons pas entendu des rancunes et des rancœurs. Ce qui veut dire que vous avez réussi à trouver, à chaque poste, un consensus qui a permis à ce que les partants ne se sentent pas exclus et que ceux qui ont gagné ne se sentent pas tout puissants. »

L’état d’esprit de paix et de camaraderie au sein de la section RDPC Menoua Centre I  se traduit par la présence à la conférence conjointe du RDPC, OFRDPC et OJRDPC de certains responsables d’hier dont le président MOMO KENFAC. A son endroit le président de la Commission permanente dira tout le bien qu’il pense de lui :

« La meilleur preuve de ce que je dis, c’est le président MOMO KENFAC qui est assis avec nous et qui pendant longtemps a dirigé, comme vous le savez, la grande section de la Menoua. Donc ces sections Menoua Sud, Menoua Sud-est, Menoua Nord, Menoua Centre II ce sont ses enfants. Président sortant de la section il a accepté, en toute humilité et en toute responsabilité, un poste de Conseiller dans le nouveau bureau », dit-il, avant de demander des applaudissements pour lui. Puis il poursuit, « c’est cette entente et cette concorde que nous aimerions voir perpétuer dans cette section de Menoua Centre I qui est le cœur du militantisme du RDPC dans la Menoua. »

Jean Pierre FOGUI qui a rappelé aux bureaux élus en 2016 que la première chose à faire après leur élection devait être d’élaborer les fichiers de leurs organes de base. Il s’agit, dit-il, d’avoir au niveau de chaque cellule la liste nominative (noms et prénoms, le numéro de la carte d’adhésion, celui de sa carte de cotisations,  le numéro de téléphone). «  Nous sommes en 2017, ces numéros de téléphones permettent à vos responsables de vous mobiliser rapidement ». Le président Jean Pierre FOGUI est surpris d’une chose : l’établissement de ces listes prend plus de temps qu’imaginé.

Augustin Roger MOMOKANA




Culture - Communautés - Services - Chroniques - Magazine - Sports - Economie - Politique - Monde - Cameroun - Dschang - Actualités

Voir aussi


Medias


Chroniques


Carnet