Afrique : la contestation par la tactique du feu.

Par Sinotables 26/08/2017


Les combats menés par les africains, à l’intérieur comme à l’extérieur, contre les gouvernements autocratiques ou les puissances néocolonialistes ont de plus en plus recours au feu comme mode d’expression.

Que ce soit dans les parties anglophones du Cameroun où des activistes dénoncent la gestion francophone du des ressources, qu’au niveau africain dominé par la lutte contre le franc CFA parrainé par la France.

Les derniers faits en date sont l’incendie des salles de classe, de la permanence du RDPC au pouvoir dans le Boyo, région du Nord-Ouest ; et  la destruction d’un billet de 5000 FCFA par l’activiste Franco-béninois Kémi Séba.

Si les pyromanes de Boyo n’ont pas encore été interpellés, l’Afrocentriste a été quant à lui arrêté vendredi 25 août à son domicile de Dakar et présenté au procureur. Le plaignant est la Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO).




Culture - Communautés - Services - Chroniques - Magazine - Sports - Economie - Politique - Monde - Cameroun - Dschang - Actualités

Voir aussi


Medias


Chroniques


Carnet