(04/17/15) Communautés : Quelques images fortes du festival culturel Leghouo-lah 2015

Le Chef supérieur Baleveng, Sa Majesté Guemegni Gaston pendant le rite de metouou. Photo Momokana / www.sinotables.com

Le peuple Baleveng était récemment  autour de son chef supérieur, Sa Majesté  Guemegni Gaston, à l’occasion de la première édition de son festival culturel  baptisé Leghouo-lah.

Sa Majesté Guemegni Gaston à l'ouverture officielle de la première édition du festival culturel Leghouo-lah. Photo Momokana / www.sinotables

Bâtis sur un socle à deux composantes : le medzon et le metouou, le Leghouo-lah est une occasion pour le peuple Baleveng de  préserver et de valoriser son patrimoine culturel matériel et immatériel.

Une notable pendant l'exécution du medzon. Photo Momokana / www.sinotables.com

Le medzon  est une danse des soldats du roi. L’histoire des conquêtes  révèle que les medzon sont à l’origine des grandes conquêtes qui ont permis d’agrandir les royaumes. Ainsi un  la taille d’un royaume est synonyme de la puissance de ses medzon.

Sortie des sociétés secrètes de la chefferie et en direction de la place du marché pour le rite metouou. Photo Momokana / www.sinotables.com

Le metouou quant à lui est un rie de purification et de protection du village et de ses populations. Il est la clé de voûte de la culture Baleveng. La cérémonie de metouou  se réalise en plusieurs phases dont le couronnement est le la cérémonie publique de purification des populations.

Vue de la loge de chefs supérieurs présents à la cérémonie. Photo Momokana / www.sinotables.com

« Il ne suffit pas de posséder, mais de valoriser ses atouts culturels », a laissé entendre Sa Majesté Guemegni Gaston à l’ouverture de ce festival qui, samedi 11 avril, a réuni les participants et ses hôtes de marque à la place du marché du village.

 Bain de foule de Sa Majesté Guemegni Gaston et des Medzon, au palais royal. Photo Momokana / www.sinotables.com

La «préservation de notre patrimoine  culturel  est une source de richesse et de développement.  Ses atouts pouvant l’aider à s’inscrire dans la liste des peuples pouvant répondre au rendez-vous du donner et du recevoir », a ajouté le chef supérieur Baleveng.

Vue partielle de la tribune officielle pendant la cérémonie. Photo Momokana / www.sinotables.com

Parmi les hôtes de marque de Baleveng le Préfet de la Menoua Joseph Bertrand Mache Njouonwet, le consul du Cameroun à Florence (Italie) Morelli Ildo, le 3e Adjoint au maire de Libreville Lembeme Marie-Cécile, une demi-douzaine de chefs supérieurs, les maires de Nkong-Zem, Dschang et Penka-Michel, entre autres.

Des princes et princesses Baleveng fortement mobilisés. Photo Momokana / www.sinotables.com

Mais une population sortie massivement pour partager  ces moments d’exposition de sa culture. Ils viennent des villes et des villages pour danser et pour recevoir la protection des membres des sociétés habilitées.

Une population très fiers de l'exposition de son dientité culturelle. Photo Momokana / www.sinotables.com

Lire aussi   Communautés : 1 million 46523 Francs CFA pour les soldats et les familles dans l’Extrême-Nord

Des chefs de village lors  du leghouo-lah 2015. Photo Momokana / www.sinotables.com

Momokana Augustin Roger

Une  famille ou une association italienne finance la réalisation d’une bor...
17 avril 2015
Durban est depuis quelques jours devenue la capitale mondiale du crime contre les étr...
16 avril 2015
Voici pourquoi: avec 14/20 ou 16/20 comme moyenne générale, nos enfants-ci, me...
17 avril 2015
C'est d'un véritable remaniement ministériel qu'il s'agit? Com...
16 avril 2015

Grand Reportage : Au coeur de la communauté Leffé-Foto de Douala

 

Mon représentant c’est celui-là avec qui je dois travailler pour faire avancer  mes filles et mes fils qui vivent dans  cette grande métropole qu’est Douala.

Election du Bureau du Sénat : le RDPC sans adversaire


«Que signifie que Jésus est ressuscité ? »


Tourisme : Le préfet de la Menoua annule la nomination d’un nouveau directeur à l’Office de tourisme