RUGBY : UN PAYS AFRICAIN CHAMPION DU MONDE.

Publié le 02 Nov 2019 par Augustin Roger MOMOKANA

Ça n’est pas encore arrivé dans d’autres disciplines sportives. Pourtant c’est la troisième fois que cette équipe africaine a remporté samedi 2 novembre à Yokohama, au Japon, la coupe du monde du rugby.

L’Afrique du Sud a donc remporté la 9e édition de la Coupe du Monde de rugby ce samedi. Elle est venue à bout de la terrible équipe d’Angleterre. Coupe du monde de rugby 2019.

La veille, la Nouvelle-Zélande avait remporté la petite finale contre le Pays de Galles (40-17). Les All Blacks sont triple champion du monde rugby.

En remportant cette édition de la coupe du monde de rugby, les Springboks égalent le palmarès de la Nouvelle-Zélande qui a déjà remporté cette coupe à trois reprises.

Après une première mi-temps sous le score de 12 contre 6, les Springboks ont accéléré dès l’entame de la seconde partie. Score finale 32-12.

Les deux premiers trophées des springboks ont été remportés successivement en 1995 face aux All Blacks néo zélandais sous le regard de Nelson Mandela sorti de prison quelques années plutôt été élus président de la république arc-en-ciel, et en 2007 face à l’Angleterre au stade de France.

En sept participations à la coupe du monde de rugby, l’Afrique du sud a enregistré trois victoires. Tout un symbole pour ce pays engloutie pendant plusieurs décennies par la politique de discrimination raciale dite apartheid.

Le trophée Webb-Ellis, du nom de l’inventeur du rugby, a été remis à Siya Kolisi le capitaine des Springboks. Ce dernier représente un symbole pour l’Afrique du sud car né deux semaines avant l’abolition de l’apartheid.

Très déçus de leurs contreperformances, les anglais n’ont pas porté leur médaille d’argent. Aussitôt reçues, ils s’en sont débarrassée, comme s’il s’agissait d’une malédiction. Certains ont d’ailleurs refusé de la recevoir au cou, tandis que d’autres l’ont enlevé aussitôt reçue. L’Angleterre a dans son escarcelle la coupe du monde de rugby 2003.

Augustin Roger MOMOKANA