Menoua – Agriculture : L’artiste Hervé Soleil dénonce l’exploitation des planteurs par les usiniers.

Publié le 02 Juil 2020 par Augustin Roger MOMOKANA

Spread the love

« Le planteur est venu au monde pour souffrir ». Hervé Soleil sait de quoi il parle. Outre la musique il est un caféiculteur exerçant dans le bassin agricole de Santchou.

Invité de Radio Nkwallah ce mardi 30 juin, Hervé Soleil-huit albums à son actif- a dénoncé la politique agricole camerounaise qui fait dos rond au producteur.

L’artiste musicien dans sa dernière production, club danse, dénonce l’écart entre le niveau et le rythme de vie du planteur et celui du planteur.

« Les producteurs vont à pieds, tandis que les usiniers roulent carrosse », a-t-il regretté, expliquant que le stratagème des usiniers passe par le sac pour l’emballage du café. En effet, le sac de café revient à 14 000FCFA, mais sauf que le sac a augmenté de volume par rapport au jute d’antan qui rapportait 40 000FCFA.

Hervé Soleil pense que les subventions aux planteurs ne doivent plus transiter par les coopératives, mais plutôt par les entreprises qui produisent ou commercialisent les intrants agricoles. Ceci afin que le planteur ressentent l’effet effectif de la subvention sur les prix.

Le message du producteur ne vise pas seulement à dénoncer le volume du sac d’emballage qui n’est pas encadré comme au temps des coopératives de l’UCCAO mais il interpelle surtout l’ANOR (Agence des Normes et de la Qualité) sans l’intervention de qui jamais cette pratique qui relève de la filouterie ne disparaitra.

S’agissant du Coronavirus dont il vient également de sortir une chanson, Hervé Soleil annonce que la vidéo est disponible sur Youtube et sur Facebook. Il suffit de rechercher Hervé Soleil»

Augustin Roger MOMOKANA