Commune de Dschang : On fait le point sur la gestion des points d’eau, des toilettes publiques et de l’électricité.

« Nous rencontres d’énormes difficultés dans la gestion de nos ouvrages. Vous avez des gens qui évitent de faire leurs besoins dans le pot. Quand vous leur faites la remarque, ça devient un problème » : TENEKEU Michel est le gestionnaire de toilettes à la gare routière de Lifock.

Une séance de travail a regroupé le 5 août 2020 l’Exécutif municipal de Dschang, les gestionnaires locaux des ouvrages d’accès à l’eau potable, des toilettes publiques et de la microcentrale hydroélectrique de Tchouadeng- et responsables de projets d’assainissement dont le PIGeDEA, le Projet Inter.

A l’initiative de l’Agence Municipale de l’Eau et de l’Energie (AMEE) le maire de Dschang, Jacquis KEMLEU TCHABGOU, a demandé mardi aux comités de gestion des points d’eau et des toilettes publiques de redoubler d’effort dans l’entretien et la gestion des ouvrages dont ils ont la charge.

« Nous nous sommes rendu compte qu’il y avait une espèce de relâchement dans la gestion des points d’eau qui ont été construits par la mairie avec l’aide de ses partenaires nationaux et internationaux ; à un moment où on a besoin de cette eau-là », Jacquis KEMLEU TCHABGOU.

La situation est alarmante. La gestion des toilettes publiques, des points d’eau dans la Commune de Dschang est un véritable serpent de maire. Le maire de Dschang et ses adjoints s’en sont rendus compte ce mercredi 5 août 2020. Bon nombre de ces ouvrages ont cessé de fonctionner à cause, parfois, des problèmes mineurs de maintenance. Un robinet en panne que personne ne veut remplacer parce que, dit-on, l’argent fait défaut.

Des efforts doivent être faits pour rendre les installations mises en place dans les différentes localités de la commune productives et durables. A indiqué le maire de Dschang lors d’une rencontre avec les gestionnaires réunis par le directeur de l’AMEE.

« Il était donc question qu’on se voit ; qu’on se parle ; avec les responsables des comités de gestion des points d’eau, de latrines, et des ouvrages énergétiques. Il fallait donc, qu’ensemble, qu’on pose le diagnostic, qu’on réfléchisse aux difficultés qui ont été posées à travers des actions à poser dans les prochains jours. »

La rencontre a permis à l’exécutif municipal et aux gestionnaires d’ouvrages de prendre contact et de s’accorder sur les efforts à fournir de part et d’autre pour maintenir et faire fonctionner les réalisations.

«Le changement des mentalités ou des habitudes prend beaucoup de temps. Et l’idéal serait qu’on commence par sensibiliser. Nous sensibilisons chaque jour et on va continuer à le faire », explique le directeur de l’AMEE.

Avant de prendre congé de ses hôtes le maire de la Commune de Dschang a remis du matériel de travail à certains gestionnaires d’ouvrage d’assainissement, d’accès à l’énergie et à l’eau potable. Chaque package comprend un seau, des gants, une brosse, des serpillières, mais aussi les outils de lutte contre la Covid-19, etc. De quoi assurer la propreté de l’ouvrage dont ils ont la charge.

Augustin Roger MOMOKANA