Cameroun – Belgique : la Commune de Fokoué, le PIPAD et Djaili Mbock ont formalisé leur volonté de coopérer par la signature d’un accord-cadre de partenariat.

Ce 4 mars 2021, en l’hôtel de ville de Fokoué, la Commune de Fokoué, le PIPAD et l’association de droit belge Djaili Mbock asbl ont formalisé leur volonté de coopérer par la signature d’un accord-cadre de partenariat. La cérémonie s’est déroulée sous le regard très attentif de DONGUE Paul, président du Syndicat des communes de la Menoua (SYCOME).

« En tant que président du syndicat des commune de la Menoua, je n’émets qu’un souhait : déjà que ce premier accord produise tous ses fruits et que ces fruits bénéficient à la population et à tout le peuple Fokoué. Je souhaiterai en deuxième lieu que cet accord signé aujourd’hui ne soit que le premier accord. Et que cet accord pilote et que notre département qui ces derniers temps a connu beaucoup de douleurs bénéficie dans les jours qui suivent, dans ses six arrondissements d’un accord comme celui-ci, inspiré de celui de la mairie de Fokoué. Pour que tous les six arrondissements de la Menoua bénéficient de ces bienfaits de la coopération », souhaite-t-il.

La Commune de Fokoué et les associations Projet intégré pour la promotion de l’auto-développement (PIPAD), Djaili Mbock asbl sont désormais liées par un accord-cadre de partenariat pour une durée de cinq ans.

Cet accord-cadre de partenariat vise le renforcement de la coopération nord-sud et sud-sud à travers la « promotion de la qualité de vie et l’autonomisation des femmes vulnérables de Dschang [et] de la région de l’Ouest du Cameroun ».

Au cours des cinq prochaines années les parties devront mener un certain nombre d’actions en vue de l’atteinte des objectifs conjointes dans les domaines, entre autres, eau et assainissement, promotion de l’entreprenariat et du leadership féminin, développement économique et touristique, éducation et la formation, accompagnement des incubateurs, échanges culturelles, et lutte contre la migration irrégulière.
Afin d’atteindre les objectifs ciblés, « les signataires du présent accord s’engagent à trouver les moyens nécessaires, dans les limites et en conformité avec les règlements Belges et Camerounais », précise le document signés respectivement par Madame Adrienne Paule DEMENOU TAPAMO (maire de Fokoué), Dr SANOU SOBZE Martin (PCA du PIPAD) et madame Marie-Pierre NYATANYI (présidente de Djaili Mbock).

Madame Marie-Pierre NYATANYI qui jouit d’une expérience certaine dans « le renforcement de la participation et l’implication des femmes africaines et afro-descendantes » est ravi de pouvoir impacter, à travers l’exécution de cet accord, la vie des femmes vulnérables de la Commune de Fokoué.

« Nous sommes entrain de bercer un enfant. Aidez-nous à le faire grandir. Aidez-nous à ce qu’il puisse porter ses fruits… donc, messieurs vous êtes nos partenaires dans cette aventure. Quand on commence un projet c’est une aventure. On ne sait pas ce qui va se passer. On trace un chemin, parfois c’est la ligne droite, parfois il faut passer par les point b, c, d avant d’arriver. Le plus important c’est de garder le cap qu’on veut donner au projet qu’on a lancé », a souligné Marie Pierre NYATANYI au cours de sa prise de parole.

Pour la Commune de Fokoué cet accord-cadre de partenariat tombe à pic. Cette collectivité territoriale décentralisée vient d’adopter son plan climat à l’horizon 2030. Cela signifie que l’association Djaili Mbock asbl est un atout majeur, en tant qu’elle agira pour permettre le rapprochement et la collaboration entre Fokoué et des mairies, associations et entreprises en Italie et en Belgique. Ce, pour la réalisation des actions qui s’inscrivent dans les axes principaux de l’accord-cadre.

Soulignons qu’outre les signataires, ont pris part à la séance de signature monsieur DONGUE Paul (Président du Syndicat des Communes de la Menoua, et par ailleurs maire de la Commune de Fongo-Tongo), Madame DJUA Annette (présidente du Réseau des femmes de la Menoua), Dr Rachel SONKIN (Présidente de l’association Kouna) ; Monsieur KEUMEDJEU Joseph, 2e Adjoint au maire de Fokoué, et Dr DJIONGO TAZO Hugues Benoît, secrétaire général de la Commune de Fokoué.

La cérémonie s’est achevée par un échange de cadeau entre madame le maire de la commune de Fokoué et madame la présidente de l’association Djaili Mbock. Le premier a offert une sculpture représentant un éléphant, tandis que le second lui a offert un livre portrait des femmes modèles issues de la diaspora africaine subsaharienne en Belgique.

Ce vendredi, madame Marie-Pierre NYATANYI prend part, à Dschang, à la cérémonie de lancement officiel du projet de Promotion de la qualité de vie et l’autonomisation des femmes vulnérables de ladite ville. Cérémonie ayant pour marraine madame MBOKE Martha, épouse du préfet de la Menoua, et dont Son Excellence Eric Jacquemin, ambassadeur de Belgique au Cameroun, est l’hôte de marque.


Augustin Roger MOMOKANA