Menoua : Comment éduquer le producteur agricole à la bonne utilisation du compost ?

Publié le 23 Mar 2021 par SINOTABLES

Comment éduquer et former les producteurs agricoles du département de la Menoua à la bonne utilisation du compost ? L’Agence de gestion des déchets (Amged) de la Commune de Dschang a sans doute une solution plus globale.

Outre les parcelles de démonstration habituelles dans les point de vente du compost, il est aujourd’hui envisagé la mise en place d’une parcelle école qui accueillir et former les producteurs sur la gestion rationnelle du compost.

Mercredi le 16 mars dernier, une séance de travail tripartite a réuni Barthélémy NDONGSON LEKANA (Directeur de l’Amged), Magellan NANFACK (Président du GIC Pépinière Semences de l’Avenir), et François DAMASSE (président de l’association Proser).

Cette rencontre, initiative de l’Amged dans la cadre de sa mission d’encouragement, de mise en relation et d’accompagnement des structures travaillant dans le secteur de l’agriculture biologique a comme effet, la décision de mettre en place « des parcelles d’expérimentation sur l’utilisation du compost en agriculture biologique, notamment pour la production du gingembre et du moringha ».

Cette entreprise vise à faciliter la maitrise du dosage à conseiller aux paysans. La parcelle école d’une superficie de 1000 m² (1 hectare) est déjà trouvée à Toula Ndizon, dans le groupement Foto, arrondissement de Dschang. il s’agit pour l’Amged d’une belle opportunité pour provoquer une adhésion massive des paysans à l’utilisation du compost.

Pour mémoire, le GIC Pépinière Semences de l’Avenir est un regroupement des ingénieurs agronomes sortis de la faculté d’Agronomie et des sciences agricoles (FASA) de l’Université de Dschang. Il a reçu en 2019, de Nantes Métropole, un appui en semences biologique.

Augustin Roger MOMOKANA