Gestion des déchets dans l’intercommunalité de la Menoua : l’AMGED se déploie malgré la Covid-19.

Publié le 09 Avr 2021 par SINOTABLES

La résurgence de la covid-19 ne va pas empêcher à l’agence municipale de gestion des déchets (AMGED) de se déployer sur le territoire du syndicat des communes de la Menoua(SYCOME) dont elle est le bras séculier en matière de gestion des déchets.

« Nous nous retrouvons le 1er mardis du mois pour faire un état d’avancement du projet dans les différentes communes. Cela nous a permis de constater que malgré les initiatives déjà déployées la visibilité, qui est un élément de communication vers les citoyens n’a pas encore d’effets. Nous sommes convaincus que l’acquisition dans les prochains jours de tricycles va non seulement accélérer l’activité, mais lui donner aussi une grande visibilité au niveau du public » : Barthélémy NDONGSON LEKANE est le directeur de l’AMGED.

Des cadres de concertations et d’échanges avec les points focaux des communes du département de la Menoua (Dschang, Fokoué, Fongo-Tongo, Nkong-Zem, Penka-Michel, Santchou) se multiplient sur les activités de la deuxième année du projet de déploiement des politiques publiques de gestion des déchets compostables.

Ce projet cofinancé par l’Agence française de développement (AFD) et Nantes Métropoles vise à étendre l’activité de précollecte et la création de petites unités de traitement des déchets dans les cinq autres communes du territoire du SYCOME.

A à la date d’aujourd’hui, « L’AMGED a déjà installé 8 compostières communautaires dans chacune des cinq autres communes soit 40 au total compostières», indique Barthélémy NDONGSON LEKANE, directeur de l’agence.

Par ailleurs et dans le même ordre d’idée, il sera procédé à la création des points de distribution du compost dans ces mêmes communes, de manière à ce que les producteurs agricoles n’aient plus à se déplacer à Dschang pour acquérir cet amendement organique dont la demande ne cesse de croitre.

Néanmoins, « la stratégie de gestion des déchets intercommunale est en cours de finalisation et permettra de mieux orienter les actions dans le territoire du SYCOME », souligne le directeur de l’AMGED dont les soucis repose sur l’amélioration du parc roulant et la formation du personnel des communes dans le but d’une production efficiente et efficace.

Le déploiement de l’activité de gestion des déchets dans les cinq autres communes du département de la Menoua est largement salué par les autorités municipales et les populations. Il permet à ces collectivités territoriales de maitriser la gestion de leurs déchets, d’anticiper sur la crise de l’assainissement urbain, et d’être à l’avant-garde de la lutte contre les changements climatiques.

Cette démarche, aime insister le maire de la commune de Dschang, Jacquis KEMLEU TCHABGOU, a l’avantage de contribuer à l’attractivité de l’ensemble du territoire du département de la Menoua. Rien ne sert donc d’être une référence en matière de gestion des déchets alors que les communes environnantes manquent d’expérience.

Augustin Roger MOMOKANA