Dschang – Groupement Foto : les obsèques de la Reine-Mère, Ma’a Mieffo Nkongmeneck Marie Christine, ont commencé vendredi.

Cet article a été rédigé par Augustin Roger MOMOKANA pour le compte du journal en ligne Sinotables. Date de la mise en ligne 16 juillet 2021.

Décédée le 23 mai 2021 la reine-Mère du Royaume Foto, Ma’a Mieffo NKONGMENECK Marie Christine a entamé son dernier voyage ce vendredi 16 juillet 2021.

Une vue des notables pendant l’ouverture des obsèques de la Reine-Mère

« De nos jours les enfants enterrent leurs parents. Il n’y a aucun problème que Ma’a Mieffo soit morte. C’est Sa Majesté qui a enterré sa mère. Ce deuil est dans l’ordre des choses tel que Dieu l’a voulu. Quiconque enterre sa mère doit être content. » Ces propos ont été entendus et entendus lors des obsèques de la Reine-Mère du royaume Foto.

Sa Majesté MOMO SOFFACK 1er soutenu à cette occasion par le notable Mbii Chouvo’h

Plusieurs centaines de personnes (hommes, femmes, élites intérieures et extérieures, et les notables) ont assisté, dans l’enceinte du palais royal de la Chefferie supérieur de 1er degré du groupement Foto, à un rituel riche en suspens et en émotions.

C’est ce mouton parfois trop têtu qui donne le ton de l’ouverture des lamentations

Le rituel d’ouverture des obsèques d’une reine-mère n’est pas loin de celui qui marque l’ouverture des hommages à un chef traditionnel rappelé par ses ancêtres. Entre les entrées et sorties des sociétés secrètes, le bêlement du mouton, les lamentations et des danses rarissimes, il faut aiguiser son attention pour consommer ce cadeau qui ne vient pas toutes les décennies.

Monsieur NGUEFACK Romain, dit “Papa Taxi” lors de sa descente du deuil

Après les usages traditionnels d’ouverture du deuil qui va durer neuf jours, soit du 16 au 24 juillet courant, c’est PAPA TAXI (NGUEFACK Romain) de Tsinkop qui a eu le privilège et l’honneur de descendre en premier. Il était bien encadré lors de cette descente très remarquée.

La reine-mère avait l’habitude de distribuer de l’huile à ses belles-filles

Tous les jours, et ce jusqu’au 24 juillet, les quartiers, les villages, les chefferies amies viendront exprimer leur compassion à sa Majesté MOMO SOFFACK Ier et à l’ensemble de la famille royale éprouvée par cette lourde perte.

Entre deux séquences de lamentations on mange et on boit.

Augustin Roger MOMOKANA