Fonakeukeu – Festival et 30e anniversaire au trône de S.M. Zeufack II Joseph : du venez voir du 21 au 29 août pour aller raconter en perspective.

« Je me réjouis du fait que depuis 30 ans Fonakeukeu n’a pas connu de grandes divisions. Je pense que la première préoccupation d’une communauté c’est d’abord la paix, et le vivre en harmonie. »

Qui sont les Fona ? Bon nombre de nos lecteurs voudront le savoir. Il s’agit d’une communauté d’environ 4000 âmes composée de bamiléké et de bororos, regroupés en une chefferie traditionnelle de 3e degré dénommée Fonakeukeu. Ce village fait partie du groupement Foto, dans l’arrondissement de Dschang, à l’Ouest du Cameroun.

L’équipe du Lelem Fona 2021 et du 30e anniversaire de SM ZEUFACK II Joseph

Dimanche 1er août 2021, à l’esplanade du palais du village, un panel conduit par le président du Comité de développement de Fonakeukeu (ADF), KENFACK Justin a reçu les journalistes de la presse locale et nationale à l’occasion d’une conférence qu’elle organise dans la perspective du double événement que ce village abrite du 21 au 29 août : le festival Lelem Fona 2021 et le 30e anniversaire de l’accession au trône de sa Majesté ZEUFACK II Joseph.

« Les grandes articulations sont la grande marche sportive, qui sera suivi d’un match de gala opposant les vétérans Fonakeukeu aux vétérans du village ami Foréké-Dschang. Nous aurons un tournoi de football baptisé LA COUPE DU TRENTENAIRE. Ce tournoi engagera plusieurs catégories : les minimes, les dames, les jeunes et les vétérans ». Nous aurons des échanges didactiques tels que les échanges intergénérationnels que la Génération 30 animera, nous aurons une soirée de Gala du 30e anniversaire. Nous aurons l’apothéose du dimanche qui débutera très tôt, dès 8 heures parce qu’il faudra que nos invités soient libérés à 14 heures », a expliqué le Président KENFACK Justin.

De Gauche à droit, la Rédacteur en Chef, le coordonnateur de Génération 30 et le président de l’ADF

Aux journalistes le chef du village, le président de l’association pour le développement de Fonakeukeu (Adf) Justin KENFACK, la présidente du comité d’organisation, Ma’a Meffo Fomenkeu NDONGSON Colette, le président de Génération 30 (une association qui regroupe les jeunes de 30 à 39 ans), et la rédactrice en chef du magazine « Fona Infos » Blandine YEMTSA ont dévoilé les contours du double événement que leur village prépare.

Notons parmi les grandes articulations le dialogue intergénérationnel qui va permettre aux plus jeunes d’échanger avec les parents, la Coupe du Chef, le planting d’arbres fruitiers, la soirée de gala avec un gâteau d’anniversaire pour les 30 ans au trône de sa majesté, la projection d’un documentaire sur le village, une exposition d’art identitaire, la foire agropastorale, l’édition spécial du magazine « Fona Infos », et la grande parade du 29 août qui dévoilera toutes les danses présentes dans le village. Les festivités seront ouvertes par la grande marche athlétique qui partira du centre-ville de Dschang pour le village à 4 kilomètres.

« La célébration des 30 ans de règne de Fo’o ZEUFACK II coïncide avec une tranche d’âge qui était déjà active dans le développement du village Fonakeukeu. Cette génération a décidé de s’impliquer dans l’organisation de ces 30 ans de règne. Pour cela nous participons à toutes les réunions qu’organise l’ADF.»

Comme son nom (Lelem Fona) l’indique, le festival qui dans sa formule actuelle sera à sa 4e édition promet des feux d’artifice. Pour le bonheur de la population, des amis et des curieux. Le festival du village Fonakeukeu est le plus couru parmi le festival de l’arrondissement de Dschang. Cela se justifie par le dynamisme de ce peuple et l’harmonie entre le chef et sa population.

Sa Majesté ZEUFACK II Joseph

Sa Majesté ZEUFACK II Joseph ne frémit pas lorsqu’il doit, à la demande de ses hôtes, esquisser le bilan de ses 30 ans à la tête de village de 15km² : « Le premier jour où je me suis retrouvé à la tête du village Fonakeukeu, je me suis donné pour ambition de faire de mon mieux pour que nous vivons toujours en harmonie. Parce que c’est ça qui induit beaucoup d’autres choses. S’agissant des choses palpables, lorsque nous sommes arrivés il n’y avait pas d’école maternelle dans le village. Ce qui a été fait depuis 1998. Certains produits de cette école maternelle sont déjà dans la génération 30. Tout le monde sait que le CES a été transformé en Lycée. Pour moi l’éducation est la clé du développement dans une communauté. Pour le reste je préfère ne pas m’étendre dessus. »

Sa Majesté ZEUFACK II Joseph n’a pas misé sur l’éducation plus que sur les commodités telles que les routes, l’eau potable. La construction d’une école maternelle dans le village, la transformation du CES en Lycée avec les résultats scolaires sans cesse croissants, la création des routes, la construction de la maison de la culture, et l’ouverture d’une centre multimédia, le partenariat avec le Collège Saint Jérôme au Canada sont des objets de fierté. Le plus important, dit-il, c’est l’éducation des enfants. « La courbe est bonne ! »

Quelques regrets ne manquent pas. Sa Majesté ZEUFACK II Joseph déplore le phénomène de consommation de la drogue par certains enfants. C’est un combat qui interpelle aussi bien les parents, les autres jeunes, que le village tout entier. Tout comme il fustige ceux qui pensent pouvoir faire leur vie en devenant moto taximan. Pour combattre cette dérive et l’exode rural, il ambitionne, dans les prochaines années, à doter le village d’un centre de formation professionnelle. Il s’agira de faire en sorte que « nos enfants ne deviennent pas des oisifs ».

« Habituellement nous clôturons nos manifestations le samedi. Mais il s’est trouvé que ce samedi 28 août est un jour des interdits dans notre tradition. On ne saurait donc organiser de festivités ce jour-là. Voilà la seule raison pour laquelle la clôture a été décalée à dimanche 29 août. »

Le président KENFACK Justin au centre

La clôture du double événement aura lieu dimanche 29 août 2021. Les populations et les invités sont informés que tout sera terminé à 14heures. Contrairement aux éditions précédentes où la fêtes se tenait un samedi, celle année la journée du samedi est sacrée et aucune manifestation ne peut avoir lieu dans le village. Mbouolo étant un jour des interdits à Fonakeukeu. Avant de se séparer, les Fona auront arrêté de nouveaux projets qui seront réalisés entre ce festival et celui de 2023.

L’ami des canadien regrette de ne pouvoir accueillir ses amis du Collège Saint Jérôme à l’occasion des festivités de son 30e anniversaire au trône. Il l’a expliqué à la presse, citant comme causes la guerre contre Boko Haram qui a impacté négativement le partenariat entre le village Fonakeukeu et par la suite par la crise anglophone qui sévit dans le voisinage de Dschang. Cela a refroidi le partenariat entre le village et le Collège Saint Jérôme. Sa Majesté, n’a pas tarie d’éloges sur leurs participations au développement de Fonakeukeu, n’a pas oublié de leur faire un clin d’œil : « Nous regrettons qu’ils ne puissent pas partager ces grands moments avec nous. Mais nous trouveront une autre occasion pour nous rattraper. »

Ma’a Meffo FOMENKEU

Pour cette fête, le président du comité d’organisation, Ma’a Meffo Fomenkeu précise qu’une tenue a été conçue qui est en vente. « Nous avons pensé que pour cet anniversaire nous devons offrir des cadeaux à notre chef, nous devons lui préparer un gâteau d’anniversaire exceptionnel, nous aurons une soirée d’anniversaire avec des feux d’artifices. Et quelque chose que nous allons garder comme souvenir de cet événement c’est le pagne. Ce pagne est en cours de production. Il sera disponible dans quelques jours. »

Pour le moment les travaux préparatoires se poursuivent. L’esplanade du palais est en revêtement. Bientôt la terre aura cédé au pavé. Pour comprendre cette grande mobilisation, il faut reconnaitre l’humilité, l’altruisme et le respect que Sa Majesté ZEUFACK II Joseph accorde à sa population. « Il ne simplifie personne. Que ce soit pour les bons ou mauvais événements il est présent pour partager la joie ou la peine de son habitant. Cette qualité m’a beaucoup fasciné. Et il transforme à chaque occasion cette présence physique en forum », témoigne Docteur TCHUENDEM Jean Baptiste, une élite du village.

Augustin Roger MOMOKANA