Bamenda : Tataw Brandy, une écolière de 7 ans revenait de l’école lorsqu’elle a été abattue par un policier maladroit.

« Une balle a atteint mortellement, par ricochet, la nommée TATAW Brandy, élève qui se trouvait sur l’autre côté de la route », écrit le Délégué général à la sureté nationale dans un communiqué de presse en date du 12 novembre 2021.

Cet article a été rédigé par Augustin Roger MOMOKANA pour le compte du journal en ligne Sinotables. Date de la mise en ligne 15 Novembre 2021.

La jeune TATAW Brandy est une victime collatérale d’un policier maladroit. Cet homme en tenue poursuivait un véhicule Pick-Up conduite par NGUM Goodluck, directeur de la microfinance Credit Union de Bamenda qui a refusé d’obtempérer autour de la New Road Nkwen.

« Tout le monde a sa place dans la société, votre valeur n’est pas moins importante que celle des autres: ne vous laissez pas intimider! » Dit Catherine TESTA.

Il se passe de plus en plus des comportements surannés qui font penser que certains humains seraient au-dessus des autres, certains agents publics au-dessus du citoyen ordinaire.

Recevoir des responsabilités sociales, administratives, politiques ne devrait pas signifier que l’on est devenu supérieur à ses concitoyens. La loi étant pour tous.

Heureusement que depuis quelque temps, au Cameroun, la haute hiérarchie de la police a changé de fusil d’épaule. Elle est déterminée à éradiquer la peste dans ses rangs. Une humilité dont la hiérarchie militaire se montre incapable. Sa gestion du dossier de la fille abattue récemment à Buea en témoigne.

« Le délégué général à la sureté nationale regrette profondément ce tragique incident et adresse ses condoléances les plus attristées à la famille si durement éprouvée », écrit le communiqué, précisant que : « il informe également que le policier auteur [Gardien de la paix FAGHA Alain, ndlr] de cet acte a été mis aux arrêts dans le cadre de l’enquête immédiatement ouverte par la direction régionale de la police judiciaire du Nord-Ouest ».

Augustin Roger MOMOKANA