Coopération décentralisée: le RAJE-2D revient du Mali où il a formé 10 animateurs socioéducatifs.

« L’animateur doit être au cœur des actions de développement de la commune. Il est cette personne qui donne vie aux projets et initiatives de développement local. »

Cet article a été rédigé par Augustin Roger MOMOKANA pour le compte du journal en ligne Sinotables. Date de la mise en ligne 22 Novembre 2021.

Comme c’est difficile de faire reconnaître sa valeur chez soi ! Voilà une demi-dizaine d’années déjà que la Commune de Dschang a abrité la toute première session de formation des animateurs socio-éducatifs au Cameroun. Depuis, plusieurs autres sessions ont suivies- à Dschang, Yaoundé, Douala- mais nos communes trainent le pas pour consommer ces acteurs de développement local.

Pilotée par des formateurs dépêchés par Les Francas, une Ong de la région nantaise, partenaire du Réseau Action Jeunesse pour l’Environnement et le développement durable (RAJE-2D) dont le siège est à Dschang, cette formation a déjà produit plus d’une centaine d’animateurs chevronnés qui, malheureusement, ne déploient pas leurs expertise en dehors du cadre de leurs associations.

Alors que Dschang et la Menoua tardent à s’approprier cette opportunité que leur offre le RAJE-2D, voilà que la Commune rurale de Sekoïba, au Mali vient de faire former 10 animateurs socioéducatifs.

Pourtant avec Paolo PANGUI, coordonnateur de Horizon Jeune et membre du RAJE-2D qui vient d’effectuer un déplacement au Mali où, du 11 au 20 octobre 2021, l’animation socioéducative est un précieux outil de mobilisation dont l’utilisation par les collectivités territoriales décentralisées contribuera à accélérer le dialogue avec l’ensemble des parties prenantes. Paolo PANGUI est allé à Sekoïba pour transmettre à ces frères du continent ce qu’il a appris des Francas.

Cette session de formation s’insère dans le cadre de la coopération décentralisée entre la Commune rurale de Sakoïba et la ville d’Arnage, et plus précisément le projet « Jeunesse V ». Aussi des jeunes de Sakoïba et de Segou ont été formés pour devenir, comme le disait l’ex-maire de la Commune de Dschang, Sa Majesté DONFACK Beaudelaire, « partie prenante de la gestion de la cité ».

« Les participants à cette session de formation étaient très accueillants et ont beaucoup apprécié le contenu et la qualité de la formation. J’espère qu’après mois ils vont se mettre au travail pour impacter leur territoire », a confié Paolo PANGUI à Sinotables.

L’animation socioéducative fait partie des retombées de la coopération Nantes-Dschang. A ce niveau ce sont les organisations de la société civiles qui sont concernées.

Pour rappel, le RAJ-2D a déjà quadrillé le triangle national. Ainsi un atelier de formation de 20 points focaux avait eu lieu du 15 au 17 avril 2019 au Monastère des Bénédictins du Mont Febé à Yaoundé.

Un constat, le fait pour les Francas que Mali-Arnage avait sollicité pour assurer la formation de recommander le RAJE-2D prouve à suffisance que Virgin RENOU ne s’était pas trompée lorsqu’au sortir de la formation de la cuvée 2018 (19- 25 juillet) elle avait confié à Sinotables :
« On a passé une étape, puis la deuxième étape. Pour les suites de la formation, elles sont entre les mains des animateurs que nous venons de consacrer. » Oui ! En deux sessions elle a donné suffisamment d’outils aux jeunes camerounais et à quelques ressortissants tchadiens pour qu’ils puissent essaimer partout au Cameroun et sur le continent.

Augustin Roger MOMOKANA