CAN Total Energies 2021 : «L’Œil du Sahel » doigté pour non-respect du droit d’auteur.

Publié le 09 Jan 2022 par SINOTABLES

Cet article a été rédigé par Augustin Roger MOMOKANA pour le compte du journal en ligne Sinotables. Date de la mise en ligne 9 janvier 2022.

L’Œil du Sahel a été épinglé dimanche soir par les internautes. Il est reproché au journal du Septentrion d’avoir rogné l’œuvre du photographe @didierLefa.

« Vous êtes un média sérieux, c’est pas sérieux de rogner l’œuvre d’un confrère, @DidierLefa se bat pour produire de belles photos, alors vous devez en publiant son œuvre, restituer l’intégralité de la photo avec son nom dessus. Merci !! »

Rogner une œuvre est une chose, en effacer la signature est une autre. Toutes sont appréciées différemment. Mais ces pratiques appartiennent relèvent de la violation du droit d’auteur qui est un droit de la propriété. Effacer ou oblitérer la signature d’un auteur laisse aux lecteurs que le journal serait l’auteur de l’image alors qu’il n’en ait rien du tout.

« C’est juste incroyable ce degré de mauvaise foi. Une signature en plein centre de l’image. Honteux est faible comme qualificatif », s’indigne @DrMendoo.

L’attitude de notre confrère est symptomatique de la presse camerounaise en particulier, et africaine en général. Face aux moyens financiers inexistants, elle pense devoir se débrouiller par la facilité qui flirte à l’ignorance du droit.

Cette pratique n’est pas un fait isolé de « L’œil du Sahel. Il va falloir qu’après la CAN des organisations professionnelles, à l’instar Dschang Press Club, organisent des cadres de formation et d’éducation sur des aspects du droit d’auteurs relatif à la presse.

La Cameroun vient de remporter son match d’ouverture face au Burkina Faso par 2 buts contre 1. Ce n’était pas aux séries de tirs aux buts mais sur penalties survenus au cours du jeu. Sous le regard attentif du couple présidentiel qui a enfin découvert le Stade d’Olembe objet de tous les discours et de toutes de menaces.

Vincent Aboubakar tient, après cette rencontre, le trophée de l’homme du match ainsi que le rang de meilleur buteur avec deux buts. « Le Cameroun est penaltiquement debout. Bravo », jubile un internaute.

Augustin Roger MOMOKANA