Bafoussam : le bilan 2021 présenté par le Maire de la Ville présage une année 2022 honorable.

Publié le 19 Avr 2022 par SINOTABLES

Spread the love

« Pour l’exercice 2021 les quatre programmes de la CUB affichent un taux d’exécution financière globale de 53,54% (…) L’exécution du Plan d’Investissement de la CUB a connu un démarrage timide, du fait de la maturation approximative des projets inscrits dans ledit plan. Nonobstant cette situation, il a été exécuté à 47,25%.»

La démocratie, c’est rendre compte au peuple de l’exercice du mandat qu’il nous a confié. Le maire de la Ville de Bafoussam, Roger TAFAM, s’inscrit dans cette logique. Pour cela s’est engagé à renforcer les infrastructures économiques, sociale et améliorer de la gouvernance locale afin d’inscrire Bafoussam aux standards de la ville du 21e siècle.

En effet, le maire de la Ville de Bafoussam a réuni le 14 avril 2022 au Parc des loisirs les populations (Autorités administratives, Maires des communes d’arrondissements, conseillers municipaux, responsables des services publics, hommes des médias, chefs de quartiers, représentants des opérateurs économiques et autres citoyens) à l’effet de leurs présenter son bilan de l’exercice 2021.

Des habitants de la ville de Bafoussam

Avec ses hôtes, le commandant Roger TAFAM a parcouru tous les secteurs de la vie sociale classés en 4 Programmes. Relevant et présentant les différentes réalisations avec des chiffres précis à l’appui, et exposant également sur les obstacles ou les difficultés à lever pour une meilleure réalisation.

Si d’entrée l’on prend le secteur de l’état civil, il apparait que 10 741 autres pièces d’état civil au total ont été traitées. Il s’agit de « 1007 actes de naissance, 144 actes de mariages et 108 actes de décès ».

Sur le plan de l’amélioration de l’accès eau potable et à l’énergie, « 50 candélabres solaires sur financement propre de la ville à hauteur de 69 984 844 FCFA sur l’axe PMUC – Petite Mosquée Tamdja », le Programme C2D a permis de poursuivre le projet d’extension du réseau d’eau sur 1,5km, entre le Carrefour Bamougoum et l’école publique de Loumghouo.

Par ailleurs, 500 personnes en situation de précarité ont été prises en charge. En effet, la Ville de Bafoussam leur a distribué des denrées alimentaires et des kits de protection en vue de les tenir à l’abri de la pandémie à coronavirus. Cette action s’est prolongée avec la prise en charge d’une soixantaine de malades identifiés dans les hôpitaux de la ville.

Des invités très attentifs lors du discours du Maire de la Ville

Sur la plan de la promotion économique, de nombreux efforts ont été réalisés donc la construction en cours de la salle de fête polyvalente de 1000 places sur une superficie de 1200m², la création d’un parking payant de 500 places, la réhabilitation partielle du Marché Central à travers la construction de 204 boutiques modernes, 04 espaces toilettes, la modernisation du marché Casablanca à travers la construction d’un grand hangar pour la vente de la volaille et d’un autre hangar pour la vente de vivres frais.

S’agissant de la protection de l’environnement, la Ville de Bafoussam a planté « 35 000 arbres d’agrément le long des terres pleins centraux de la traversée urbaine sur une distance de 15,93 km. » avec le soutien de l’ANAFOR. En même temps, près de 100 000 tonnes de déchets ont été collectés grâce à l’amélioration de son dispositif par HYSAMCAM.

Par ailleurs, la tenue de la CAN TOTAL ENERGIES 2021 dans la ville de Bafoussam a été bénéfique. Elle a facilité la planification et l’aménagement de l’espace urbain, avec notamment la végétalisation de certains tronçons, la construction d’un parc de loisirs en face de la poste centrale pour un coût de 624 152 101 FCFA TTC, l’identification et l’ouverture de 11 lignes de transport urbain par masse pour faciliter les déplacements dans la ville.

Les recettes communales ont accusé un taux de recouvrement renforcé. S’agissant, par exemple, « les efforts conjugués des principaux acteurs de la chaîne financière ont porté de beaux fruits avec une nette amélioration des recettes à l’instar de celles sur le permis de construire qui sont passées de 65 041 920 FCFA en 2020 à 119 420 703 FCFA 2021. »

En perspective et suivant la volonté du conseil municipal, quatre grands projets sont en cours de maturation. Il s’agit du projet de construction de la Résidence du Maire de la Ville ; du projet de construction d’une ferme avicole semi-industrielle ; du projet de construction d’une usine de traitement et de valorisation des déchets et des projets de construction d’un gymnase moderne et d’un parcours vitae.

Ainsi, l’acquisition de « nouveaux matériels roulants, en l’occurrence : « un camion remorqueur, un camion benne et une pelle excavatrice pour un montant total de 362 131 399 FCFA » est en cours. La vétusté du parc automobile de la CUB constitue un handicap en termes de rendements et de ponction du budget. Cette efficacité qui se trouvera renforcée avec la mise en place d’une Inspection des services à la CUB, notamment avec la nomination d’un Inspecteur des Services et des de deux contrôleurs, ainsi que la création de la Commission de Lutte contre la Corruption.

Même si beaucoup a été fait, le Maire de la Ville rêve de « faire de la ville de Bafoussam un pôle de développement, passe par le renforcement des infrastructures économiques, sociale et l’amélioration de la gouvernance locale. » Aussi les diligences sont prises afin « d’améliorer l’exécution du budget 2022 qui se chiffre à 3 155 900 000 FCFA », a indiqué le commandant Roger TAFAM. Un défi de taille car Bafoussam s’est récemment illustrée comme la Ville vainqueur de la CAN.

Augustin Roger MOMOKANA

Ce contenu a été publié dans Actualité, Société, avec pour mot(s)-clé(s) Bafoussam, Ville de Bafoussam, Roger Tafam, Bilan 2021, Gouvernance locale, Recettes communales. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.