Vie chère : qui a ordonné la fermeture du marché de Foumbot?

Publié le 09 Mai 2022 par SINOTABLES

Spread the love

La descente sur le terrain du préfet du département du Noun, dimanche en mi-journée, a permis de décanter la situation. Réagissant par la suite, UM Donacien a parlé d’une manipulation orchestrée par quelques individus.

Le Préfet n’a pas été prolixe quant à l’identité des manipulateurs. Il s’est contenté d’encourager les populations et les commerçants à vaquer chacun à son occupation.

Les faits

Face à la hausse des prix sur le marché depuis vendredi 6 mai, la population de Foumbot est passée à l’offensive. Elle a menacé de représailles les commerçants qui ouvriraient leurs portes.

Estimant que «les boutiquiers de Foumbot à l’unanimité fixent leurs prix à eux contrairement à d’autres ville comme Koutaba, Bafoussam », renseigne une brève consacrée au sujet.

Le prix de la tôle, du ciment, du sucre et du riz avaient connus une flambée vendredi, mettant la population en colère. D’où la menace aux boutiquiers.

« Elles (les populations) auraient exigé la fermeture de toutes les boutiques jusqu’à ce qu’il y ait revue à la baisse » des prix.

L’on se souvient qu’il y a un an exactement, le 3 mai 2021, la même population mécontente du décès en prison d’un vendeur de médicaments malade va mettre le feu au palais de justice. Elle reprochait au procureur de la république de n’avoir pas autorisé que le malade soit conduit dans un hôpital pour y subir des soins de santé.

Avec RS. / Photo: RS

Ce contenu a été publié dans Actualité, Société, avec pour mot(s)-clé(s) : Foumbot, Flambée des prix, Marché, Vie chère, Commerçants, Noun. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien