Mali : le ministre français Jean Yves Le Drian convoqué par un tribunal de Bamako dans une affaire l’opposant à l’Etat malien.

Publié le 13 Mai 2022 par SINOTABLES

Spread the love

Le parquet de Bamako vient de servir une convocation contre le ministre français des affaires étrangères et de la coopération internationale, Jean Yves Le Drian. L’intéressé devra se présenter devant le juge d’instruction le 20 juin prochain, pour des faits l’opposant à l’Etat malien.

Cette convocation doit faire sourire certains. Pourtant il s’agit d’une convocation en bonne et due forme. Service par le Juge d’instruction du Deuxième cabinet du Tribunal de Grande Instance de la Commune III du District de Bamako (Pôle économique et financier) service à monsieur Jean Yves Le Drian, ministre des affaires étrangères et de la coopération internationale de la République Française.

L’intéressé, résidant à Paris, est cité à comparaitre dans le cadre d’une affaire dont il est mise en cause pour « Atteinte aux biens publics et autres infractions, au dépens de l’Etat du Mali ». Pour cela le ministre Jean Yves Le Drian est attendu devant le juge d’instruction Mahamoudou Bello Dicko le lundi 20 juin 2022 à 08heures.

La convocation a été servie le 20 avril, suffisamment tôt, afin de permettre au ministre français d’ajuster son agenda pour disposer du temps pour se rendre à Bamako le jour indiqué.

« Et s’il ne vient pas, on fait quoi alors ? » s’interroge un internaute. « Qu’il vienne ou ne vienne pas cette comparution est déjà un coup rendu à la tyrannie de la colonisation », rétorque un autre.

Dans tous les cas, Telle est la question que beaucoup doivent se poser à la lecture de cette publication. Le juge d’instruction ne baissera pas les bras. Il pourra tout simplement transmettre le dossier au procureur de la république pour que le ministre français soit jugé et, éventuellement, condamné par contumace si sa culpabilité est établie.

Interpol a été mis sur pied pour tout le monde. D’ailleurs, l’Afrique, l’Asie et l’Amérique Latine doivent penser à créer une sorte de CPI qui leur permettrait de traquer et juger les délinquants et grands criminels occidentaux.

Augustin Roger MOMOKANA

Ce contenu a été publié dans Actualité, Afrique, avec pour mot(s)-clé(s) : Mali, Jean Yves Le Drian, Juge, Tribunal, Bamako, Interpol, Convocation. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien